Connectez-vous

L’INDEPENDANCE PAR LE METAL DU DIABLE (par Pierre Brétégnier)

Lundi 8 Avril 2019

La politique nickel du gouvernement Germain est le fruit du désir de vengeance de Dang accouplé au désir d’indépendance du FLNKS.
Il faut en effet rappeler que le père Dang, venu en NC pour échapper à la misère en Indochine, est mort en extrayant à la pioche le minerai de nickel du massif du Koniambo, sous contrat de quasi servage de la SLN supervisé par la France et que son fils André est en train de réaliser son rêve de vengeance : tuer la SLN et chasser la France.



Ce rêve étant partagé par l’UC de Wamytan puis de Goa et par le Palika de Néaoutyine, le FLNKS a vu en Dang celui qui serait capable de financer l’indépendance par l’exploitation du nickel. D’où l’accord de Bercy qui allait permettre de construire l’usine du Nord grâce à leurs victimes désignées, c’est-à-dire grâce la SLN, contrainte de céder le Koniambo à la SMSP, et grâce à l’Etat, obligé de financer à la fois cette cession et l’entrée des provinces dans le capital d’Eramet et SLN.

Il fallait aussi que le FLNKS puisse peser sur le gouvernement local afin que celui-ci prenne les décisions nécessaires pour forcer le départ d’Eramet et son remplacement par un opérateur coréen ou chinois. L’occasion s’est présentée avec l’élection du gouvernement Germain II, obtenue grâce aux voix indépendantistes sous la condition notable « d’adopter une stratégie minière et industrielle commune » (communiqué du FLNKS).

Dang, la province Sud et le gouvernement CE/FLNKS s’y sont immédiatement employés en cassant le projet d’accord entre Eramet et Vale préparé par Jacques Lafleur pour l’exploitation conjointe de Prony-Pernod, qui aurait permis de pérenniser la présence industrielle de la France en NC. Puis ils ont tenté de prendre la majorité dans SLN, Eramet ayant déclaré qu’elle s’en irait si elle devenait minoritaire. Enfin, ils essaient de tuer financièrement la SLN en lui faisant payer son électricité à un prix plus élevé que celui de ses concurrents et en lui interdisant d’exporter ses minerais inexploitables localement.

Aujourd’hui le comble de l’ignominie a été atteint avec Dang faisant semblant de voler au secours de la SLN en lui offrant de racheter ces minerais ! Evidemment à son prix et pour les revendre à son usine chinoise. La SLN tâcheron de la SMSP, le diable jaune serait aux anges !

Le devoir des élus authentiquement loyalistes est, maintenant ou jamais, de tout faire pour sauver la SLN et maintenir la présence du Français Eramet, sous peine d’une avancée irréversible de la NC vers une indépendance sous contrôle chinois ou coréen.

PB

Source Pique d'Actu/FB



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations