Connectez-vous

L'Etat français assure l'avenir de l'Usine du Nord

Lundi 28 Novembre 2016

Après avoir soutenu la SLN puis Vale , c'est au tour de l'Usine du nord de recevoir le soutien de l'Etat.



Paul Neaoutyine est allé à Paris voir Manuel Valls pour obtenir le soutien de la défiscalisation et du non remboursent prévu. Ainsi Glencore a confirmé qu'il ne se désengagerait pas de l'Usine du Nord. 
À 145 jours des élections présidentielles l'Etat a montré son attachement à la Nouvelle-calédonie, sa paix sociale et son souhait de voir la sortie de l'accord de Nouméa se dérouler dans un climat serein sur le plan économique




Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte