Connectez-vous

Kanacono dévoile les mystères de l’île des Pins

Vendredi 2 Septembre 2016

La mission scientifique Kanacono à l’île des Pins s’achève. Elle avait pour objectif d’inventorier des compartiments de la biodiversité aquatique encore mal connus, comme des mollusques, crustacés et autres invertébrés marins. Et pourquoi pas découvrir de nouvelles espèces ?





La  Nouvelle-Calédonie  est  connue  dans  la  communauté scientifique  internationale  comme  un  exceptionnel  centre  de richesse  pour  sa  faune  et  sa  flore  terrestres et marines. Si les données scientifiques acquises sont déjà importantes, il n’en reste pas moins que  les  connaissances  souffrent  de  lacunes  importantes, notamment du fait de l’éloignement et/ou des difficultés d'accès de certains secteurs géographiques. L'expédition "La Planète Revisitée" en province Sud a pour objectif de remédier à ce manque. La mission Kanacono, qui a eu lieu du 9 au 30 août, en est la première séquence. Cette expédition marine hauturière autour de l’Ile des Pins et sur le nord de la Ride de  Norfolk avait bien pour objectif : « de produire de la connaissance pour éclairer des décisions et pouvoir gérer au mieux notre patrimoine naturel, aujourd’hui, mais également pour les générations futures » a déclaré Dominique Molé, 3ème vice-président de la province Sud, lors de la restitution ce mercredi 31 août.
Des nouvelles espèces découvertes 

« L’expédition s’est terminée hier soir, indique Nicolas Puillandre, du Muséum national d’histoire naturelle et chef de mission. Les résultats définitifs peuvent prendre quelques années mais nous sommes déjà quasiment convaincus d’avoir découvert de nouvelles espèces.» Quoi qu’il en soit, cette mission est un succès et ce à plusieurs titres : 138 stations, représentant des milliers d’espèces de mollusques, cônes, petits invertébrées… ont été collectées avec des moyens qui vont permettre des analyses moléculaires  et des séquençages ADN et ARN ; 2 nouvelles espèces d’éponges ont très certainement été découvertes ; une espèce décrite en 1979, la Lyria Kuniene Bouchet, a pu être collectée vivante et sera donc séquencer pour la première fois. Bref, cette mission va permettre des avancées majeures dans la connaissance scientifique.

Les jeunes Kuniés au tri

Autre fait notable de cette mission, la participation active et enthousiaste des jeunes de l’île des Pins à travers des ateliers pédagogiques organisés par l’association Symbiose. Observation au microscope, utilisation d’ouvrages pour l’identification, recherches sur la classification, échanges avec les chercheurs, des vocations sont en train de naître…

La suite…

Une expédition hydrobiologique dans les eaux intérieures de la Grande Terre (2016/2017) : « Plaine  des Lacs » dans le Grand Sud

L'ambition de cette  expédition  est  de  couvrir  l'ensemble  des  habitats  aquatiques  de  la  Grande  Terre  (eaux  courantes,  sources  et suintements, eaux souterraines, mares et dolines) au cours des saisons sèche et humide 2016 et 2017. Guidé par le découpage des 6 hydro-écorégions reconnues sur la Grande Terre, le module visera un échantillonnage  à  large  couverture  géographique  en commençant,  en  novembre  2016,  par  la  « Plaine  des Lacs », puis les autres bassins versants et aquifères des deux provinces. Les organismes visés sont les invertébrés et les organismes unicellulaires (micro-algues et protistes).

Une expédition terrestre sur la Côte Oubliée (2016)

Cette  opération  mobilisera  17  participants  en  novembre  2016.  3 sites  seront  prospectés  successivement : « Bwa  Bwi », « Kwakwé » et « Ouinné »). L’opération  propose  notamment  de  caractériser  les  communautés des  insectes  du  sous-bois  des  forêts  du  Sud  de  la  Nouvelle-Calédonie, afin de tester et d’évaluer l’efficacité d’une méthode en plein développement dans le cadre de  l’exploration  de  la  biodiversité.  Plusieurs  autres  groupes  biologiques  emblématiques  de  la  biodiversité calédonienne seront aussi échantillonnés.


Source province Sud



Environnement | Les videos | Les archives