Connectez-vous

Journal du Palika : Fragile unité.

Mardi 14 Janvier 2014

Dans son discours liminaire, en ouverture du congrès de Poya, C. Washétine a averti que c’est la mise en œuvre de la démarche unitaire qui reste problématique pour le FLNKS, notamment dans les communes du grand Nouméa où la recherche de l’unité se fait au détriment de la cohésion et de la cohérence du FLNKS.

En effet, le congrès de Païta en mars 2013 a recommandé qu’il faut travailler la cohésion du Front en lui donnant une identité propre. Dans ce sens, la méthode préconisée est que l’on aborde ces élections par étape :
1 : les 4 groupes du FLNKS se retrouvent dans leurs localités pour la mise en place de « comités FLNKS ».
2 : une fois que l’on s’est entendu entre nous (sur la stratégie comme sur les programmes), on va chercher les autres.
Ce n’est malheureusement pas le cas comme attestent par exemple les dernières réunions à Nouméa estampillées FLNKS mais où les militants DUS et PT font bonne figure. C'est le même schéma adopté au Mont-Dore par l'association Mwanije à la place d'un véritable comité FLNKS.
Une stratégie qui risque de mettre à mal la démarche unitaire du front. Et déjà à Nouméa tout se tient sur un fil, puisque aucune décision unitaire des composantes du front n'a été prise dans le cadre d'un comité FLNKS.
Pour le PALIKA, c’est seulement à partir des positions partagées du FLNKS et sur des bases claires que pourront se construire des listes unitaires.




Source : Journal du Palika



Archives du web