Connectez-vous

ISEE : Prix à la Consommation, conjoncture de décembre 2018

Jeudi 17 Janvier 2019

Les transports aériens tirent les prix à la hausse en décembre +0,4 % en décembre - inflation mensuelle hors tabac$
En décembre, les prix à la consommation hors tabac et l’indice général sont en hausse de 0,4 %, après un mois de stabilité.
L’inflation mensuelle est portée essentiellement par la hausse de 0,8 % des prix des services. Ceux des produits manufacturés augmentent aussi de 0,5 %, de même que ceux de l’énergie qui progressent de 0,4 %. En revanche, les prix des produits alimentaires hors boissons reculent depuis cinq mois, avec une baisse de 0,4 % ce mois-ci. Les prix des tabacs, quant à eux, restent stables.
Relativement au mois d’avril 2018, qui correspond au mois de référence pour la règlementation des prix et des marges liées à la TGC, les prix des produits alimentaires hors boissons af chent une baisse de 6,3 %. Cette diminution s’ajoute à celles de 7,6 % des prix des articles pour l’entretien du logement et de 7,7 % des prix des pièces détachées automobiles qui s’accentuent par rapport à ce mois de référence, depuis la mise en œuvre de la TGC. Les prix du tabac, des boissons sucrées et de l’alcool sont en hausse de respectivement 20,9 %, 12,5 % et 10,8 %, et contribuent à l’in ation de 1,1 % de l’indice général et de 0,6 % de l’indice hors tabac depuis avril 2018.
L’in ation annuelle 2018 est de 0,8 % hors tabac et l’in ation de l’indice général s’élève à 1,8 %.





En décembre, les prix des services augmentent de nouveau de 0,8 %, après une baisse de 0,4 % le mois dernier. Cette progression s’explique uniquement par la hausse de 18,8 % des prix des transports aériens internationaux habituelle en  n d’année. En effet, les prix des autres services sont particulièrement stables sur un mois.

L’inflation des services est de 1,3 % sur un an et de 0,9 % par rapport à avril.
Les prix des produits manufacturés enregistrent une croissance de 0,5 %, liée à l’augmentation de 6,5 % des prix des jeux et jouets à l’approche de Noël, et dans une moindre mesure à celle de 3,8 % des biens durables pour les loisirs et de 4,6 % de la lingerie pour femmes. Cette hausse est très légèrement atténuée par la baisse de 2,3 % des prix des articles pour l’entretien du logement et de 2,6 % des plantes et graines.
En glissement annuel, les prix des produits manufacturés reculent de 0,9 %, tirés essentielle-ment par la diminution de 22,3 % des prix des articles de papeterie et de dessin. Rapportée à avril, l’in ation pour les produits manufacturés s’élève à 1,4 %.

Avec +0,4 % d’évolution mensuelle, les prix de l’énergie continuent de progresser pour le troisième mois consécutif.
Cette augmentation est portée d’abord par une hausse de 2,4 % du prix du litre de gazole, qui passe de 130,9 F.CFP à 134,1 F.CFP, tandis que le litre d’essence dimi- nue très légèrement de 0,2 % et passe de 150,3 F.CFP à 150,0 F.CFP. Les prix du gaz augmentent aussi en décembre, de 2,1 %. Sur un an, l’in ation des prix de l’énergie estde7,3%etde6,3%parrapportàavril 2018.

A l’inverse, les prix des produits alimen- taires hors boissons reculent de 0,4 % sur un mois, avec une baisse notable des prix des fruits frais de 15,8 %, ramenant leur évolution annuelle à -0,9 %. Le recul de -0,5 % des prix des pains et céréales, de -0,8 % des prix du lait, fromage et œufs et de -3,7 % de ceux des produits alimen- taires divers participent aussi la baisse générale des prix des produits alimentaires hors boissons ce mois-ci. En revanche, les prix des légumes augmentent de 7,8 % sur la même période, sans impact sur l’évolu-tion annuelle qui reste de -7 %, et ceux des poissons et crustacés augmentent aussi de 2,6 % en décembre, tout en res- tant inférieurs de 9,5 % à leur niveau un an plus tôt. Les prix des boissons reculent de 1,2 % sur un mois pour les boissons non alcoolisées et de 1,1 % pour les boissons alcoolisées.

Au total, les prix de l’alimentation (y compris boissons) affichent une baisse de 0,6 % sur un mois.
Sur un an, la baisse des prix des produits alimentaires hors boissons s’accentue
encore et l’évolution annuelle en 2018 est de -5,4 %, tandis que les prix des boissons non alcoolisées progressent de 5,2 % et ceux des boissons alcoolisées de 35,8 %. Au total, les prix des produits alimentaires reculent de 0,7 % sur un an.
Les prix des tabacs restent stables pour le deuxième mois consécutif. Sur un an, l’in ation des tabacs s’élève à 51,3 % et à 20,9 % par rapport à avril 2018.

 
pe_prix12_18.pdf pe-prix12-18.pdf  (332.07 Ko)

​TGC à la loupe

La taxe générale à la consommation entrée en vigueur en octobre a des effets directs sur la structure de la formation des prix, puisque que les taux sont différenciés par type de biens ou services. Certains produits alimentaires sont exonérés (riz, pâtes, beurre, tomates, salade, carottes, eaux minérales etc...), de même que les services liés à la santé (soins, hospitalisation, transport de malades...), à l’éducation, à la garde d’enfants et à l’accueil en maisons de retraite.
L’in ation contrastée des prix des produits alimentaires, selon qu’ils incluent ou non les boissons, en découle avec une exonération ou un taux réduit à 3 % sur les produits alimentaires de base, contre un taux à 22 % sur les boissons sucrées et alcoolisées. Dans les faits, cette réforme a été appliquée progressivement dans les lieux de vente, et est intervenue après une période de soldes et de déstockages. C’est pourquoi l’ISEE propose un suivi particulier de ses impacts sur plusieurs mois, en mesurant les variations par rapport au mois d’avril 2018, qui sert de référence pour la réglementation des prix et des marges liée à cette nouvelle taxe.

Source ISEE



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte