Connectez-vous

INADMISSIBLE ! par Gil Brial

Mardi 11 Septembre 2018

Le gouvernement de Philippe GERMAIN a, ce matin, montré tout le mépris qu’il a pour le dialogue social en Nouvelle-Calédonie.

Alors que les organisations syndicales patronales et de salariés avaient, dans un esprit de responsabilité, après de longues négociations, signé un accord sur le contrôle des prix post TGC, Philippe GERMAIN, avec une majorité Calédonie Ensemble – UC – PALIKA, ont adopté un texte opposé à l’accord de l’intersyndicale.




Ce passage en force est un déni de démocratie et une mise à mort de nombreuses petites entreprises calédoniennes.

Pour un parti qui prône le dialogue, Calédonie Ensemble vient de démontrer à quel point ils méprisent les décisions concertées qui ne vont pas dans leur sens.

Les petites entreprises, les commerçants, les artisans subiront cette dictature et seront mis en difficulté pour certains, et seront condamnés pour d’autres, tout comme leurs salariés.

Si l’idéologie socialiste de Calédonie Ensemble n’est plus à démontrer, elle est malheureusement aujourd’hui lourde de conséquences.

Le Mouvement Populaire Calédonien apporte tout son soutien aux organisations patronales et salariales, ainsi qu’aux actions qu’ils mèneront.

GIL BRIAL

Source FB Gil Brial



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations