Connectez-vous

IEOM tendances 1er trimestre 2019 : "Une économie à marée basse"

Mercredi 19 Juin 2019

Le climat des affaires se stabilise à un niveau bas
L’indicateur du climat des affaires (ICA), qui résume l’opinion des entrepreneurs calédoniens sur la conjoncture locale s’établit à 85,2 au 1er trimestre 2019, en hausse de 0,7 point par rapport au trimestre précédent. Depuis la chute enregistrée au 3e trimestre 2018, l’indicateur de confiance oscille autour de 85,0, soit 15 points en dessous de sa moyenne de longue période. Ce niveau historiquement bas reflète une confiance affectée par un manque de visibilité et un changement de régime de croissance de l’économie.
Les incertitudes institutionnelles (élections provinciales, référendums...) ainsi que les difficultés des opérateurs du nickel continuent d’affecter durablement la confiance des entrepreneurs du territoire.



IEOM tendances 1er trimestre 2019 : "Une économie à marée basse"

La décomposition par composante ne met en exergue aucun signal
d’inflexion, ni dans un sens ni dans l’autre, suggérant que la situation
actuelle pourrait se prolonger. Seules les perspectives d’investissement sont légèrement mieux orientées (vraisemblablement soutenues par le projet LUCY et quelques autres chantiers).
L’évolution des principaux indicateurs macroéconomiques confirme ce contexte général morose. L’emploi et la consommation des ménages sont plutôt mal orientés alors que le déficit commercial se creuse à nouveau, en lien avec le recul des exportations de nickel. Seul l’investissement résiste encore. Toutefois, l’activité bancaire montre des premiers signes de ralentissement, avec notamment un recul significatif de la production de crédits à l’habitat.
En termes sectoriels, les orientations sont également peu favorables. Le secteur du nickel affiche une production en retrait dans un contexte de marché mondial toujours illisible, alors que la construction privée, qui jusque là soutenait le secteur du BTP montre des signes d’essoufflement. En revanche, le secteur touristique semble retrouver un élan positif.

Des prix à la consommation orientés à la baisse
L’indice des prix à la consommation (IPC) diminue au premier trimestre 2019 (-0,5 % en moyenne, par rapport au trimestre précédent). Cette tendance résulte principalement de la baisse significative des prix des produits énergétiques (-4,9 %) après plusieurs trimestres de hausse. Le prix des biens alimentaires continue également de baisser (-0,6 % au premier trimestre 2019 après -1,3 % au trimestre précédent) malgré un léger rebond de l’indice au mois de mars (+1,0 %) dû à des conditions climatiques défavorables. Seuls les prix des services connaissent une légère augmentation ce trimestre (+0,4 %) en lien avec une hausse de 8,7 % des tarifs de transports aériens de voyageurs.
En glissement annuel, l’indice des prix hors tabac reste stable, la baisse des prix de l’alimentation de 1,6 % par rapport au premier trimestre 2018 étant compensée par l’augmentation de 1,1 % des prix des services.

Lire en PJ
Mauvaise orientation de l’emploi dans la majorité des secteurs
Une consommation sans levier
L’investissement des entreprises se maintient
Une forte détérioration de la balance commerciale

Une activité en berne dans la plupart des secteurs
Une production minière et métallurgique en net recul
Le secteur du BTP de plus en plus inquiet
Confiance en hausse dans le secteur touristique
Des évolutions hétérogènes dans le secteur primaire

Source IEOM



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte