Connectez-vous

Holdup up sur les abstentionnistes ! par Pascal Vittori et Wilfrid Weiss

Jeudi 19 Juillet 2018

En ne participant pas au référendum, le parti travailliste tente un holdup up sur les abstentionnistes, alors que nombreux sont les indépendantistes à dire que la Nouvelle-Calédonie n’est pas prête et qu’ils ne voteront pas pour l’indépendance. C’est donc un calcul politique que fait le parti travailliste en espérant ainsi récupérer les abstentionnistes et les plus radicaux des indépendantistes.
En ne participant pas au référendum, le parti travailliste ne respecte pas l’accord de Nouméa.



Holdup up sur les abstentionnistes ! par Pascal Vittori et Wilfrid Weiss

Mais en agissant de la sorte, le parti travailliste joue un jeu dangereux. L’accord de Nouméa est un accord de paix historique qui prévoit l’émancipation de la Nouvelle-Calédonie, la reconnaissance de l’identité Kanak et le droit à l’autodétermination des Néocalédoniens qui décideront de leur avenir par référendum le 4 novembre.
En refusant de participer au référendum, le parti travailliste ne respecte pas le droit international.
Autodétermination des Néocalédoniens, ce terme est important puisqu’il est utilisé par l’ONU pour définir ceux qui devront se prononcer sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. C’est donc l’ensemble des calédoniens qui doit se prononcer et pas seulement les kanaks. Et cette définition est bien issue du droit international qui donne des droits aux calédoniens de toutes origines, quoi qu’en pensent les indépendantistes.

L’indépendance n’est pas une fatalité.
Les indépendantistes tentent de nous faire croire que l’indépendance est obligatoire à la fin de l’accord de Nouméa. C’est faux ! L’ONU prévoit que par référendum, les calédoniens pourront choisir :

· Soit la création d’un Etat souverain et indépendant,
· Soit la libre association ou l’intégration avec un Etat indépendant
· Soit l’acquisition de tout autre statut politique librement décidé.
Pour TOUS Calédoniens le 4 novembre se sera NON à l’indépendance !
Il nous restera alors à choisir un statut politique librement décidé dans la France.

Le Président Pascal Vittori

Le Vice-Président Wilfrid Weiss

Source FB Tous calédoniens



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations