Connectez-vous

Grève Intersyndicale CHT

Mercredi 13 Janvier 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE CGPME-NC / FPLS Article LNC 12/01/2016 - Grève Intersyndicale CHT
La CGPME-NC, coadministrateur de la CAFAT, gestionnaire du RUAMM, souhaite préciser sa position à la suite de l’appel à la grève de l’intersyndicale du CHT, publié dans l’article « Les médecins appellent à la grève Jeudi » des Nouvelles Calédoniennes du 12 janvier 2016.




La CGPME-NC rappelle tout d’abord que le plan DO KAMO issu des Assises de la Santé 2015 a mis le patient au centre du dispositif et réfléchit aux moyens à mettre en place pour une offre de soins réaliste répondant aux attentes de la population. Ce plan implique une démarche collective responsable au sein de laquelle tout intervenant est appelé à trouver des zones d'économie ou de maîtrise des dépenses pour ce qui le concerne. La CGPME-NC reconnaît cette méthode comme étant la seule possible pouvant aboutir à la résolution des défis financiers du territoire.
Le CHT et son personnel dédié au public ne peuvent s'exclure de cette démarche et ne pas prendre en compte les difficultés financières du pays.
La CGPME-NC souligne deux points :
** Le rapport de la Chambre territoriale des comptes (avril 2015) a montré que l’administration du CHT disposait de gisements d’économie importants que la situation actuelle commande de mettre en place sans délais.
(Gestion de l’absentéisme (page 103), gestion des sortants (page 104), pilotage des effectifs (page 37, 92 et 94), etc.)
** La mise en place d’une taxation comportementale doit être motivée par une vraie politique de santé mettant en œuvre plusieurs leviers dont le premier est celui de la mobilisation de la population. Citons entre autres la communication, l’éducation, l’information, les incitations à la reformulation des produits alimentaires, l’accessibilité financières des produits « sains »...
Le récent intérêt de l’intersyndicale du CHT pour la taxation sèche des produits sucrés semble plus motivé par la rente financière espérée qui serait destinée à financer l’hospitalisation publique seule, que par une vraie préoccupation de santé, pour un projet pays de santé – Il existe là un vrai risque de démobilisation de la population.

La CGPME-NC apporte tout son soutien à la démarche nouvelle et responsable, initiée par le Gouvernement et les élus du Congrès, pour une maîtrise de l’évolution de la dotation globale du CHT, dans un contexte où tous les acteurs de la politique de santé, dont les entreprises et les salariés, sont appelés à participer à l’effort collectif de redressement des comptes publics.




Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte