Connectez-vous

En route vers les grandes écoles !

Lundi 13 Août 2018

Les 91 étudiants des classes préparatoires qui ont décroché leur concours d’entrée aux grandes écoles ont été reçus vendredi soir 10 août au gouvernement. Hélène Iékawé, en charge de l’enseignement, les a chaleureusement félicités. Et a remis à l’APE Prépa-NC une aide financière, reversée à chaque lauréat.





« Vous êtes en train de démontrer que la jeunesse calédonienne réussit. » Ces mots d’Hélène Iékawé ont résonné avec fierté dans la grande salle qui accueillait les lauréats des concours d’entrée aux grandes écoles. Issus des trois classes préparatoires aux grandes écoles du territoire – les CPGE des lycées Jules-Garnier, La Pérouse et du Grand Nouméa –, 91 étudiants étaient à l’honneur, sur les 101 qui ont achevé ce parcours de deux ans et demi en 2018. Soit neuf sur dix, un score remarquable souligné par le vice-recteur de la Nouvelle-Calédonie, Jean-Charles Ringard-Flament.

Des écoles prestigieuses

École nationale des ponts et chaussées, Écoles centrales, École nationale supérieure des mines, École nationale supérieure d’arts et métiers… les grandes écoles métropolitaines que rejoindront en septembre une partie de ces étudiants sont prestigieuses. S’agissant des grandes écoles de commerce et littéraires, les résultats définitifs des concours n’étaient pas encore tous connus.

« Le territoire offre cette chance de pouvoir commencer ces cycles d’excellence sur le Caillou », a mis en avant Fabien Masson, président de l’APE Prépa-NC. Des jeunes issus des filières scientifiques PSI (physique et sciences de l’ingénieur), PT (physique et technologie) et ATS (adaptation technicien supérieur, ouverte aux titulaires d'un BTS) de la classe préparatoire de Jules-Garnier ont pris la parole pour en témoigner. Ces années de travail intense, réputées difficiles, ils en sont venus à bout avec brio. « Maintenant que c’est derrière nous, on en rigole » dit l’un deux.

Précieux soutiens

Et pour contrer les idées reçues, un autre avance que « le succès repose sur une organisation millimétrée plutôt que sur des facultés intellectuelles ». Nos étudiants sont modestes ! La bourse, qu’elle soit obtenue dans le cadre de la prépa ou pour accéder aux grandes écoles, est un autre facteur de réussite pour celles et ceux qui « n’auraient jamais pu partir autrement ». Les parents, précieux soutien, n’ont pas été oubliés par les jeunes qui ont pris le micro. Les ont-ils trouvées longues, leurs années de « prépa » ? « Surtout la période ‘bis’ », cette « rallonge » qui s’étire entre la fin de la deuxième année et les concours en métropole, en avril-mai.

« L’excellence calédonienne »

Mais cette rallonge valait la peine. Face aux parents et aux étudiants, Hélène Iékawé s’est dit «  admirative », « c’est une grande fierté en tant que membre du gouvernement et en tant que parent. » Au cours de cette rencontre, elle a remis officiellement 3,36 millions de francs à l’APE Prépa-NC, représentée par son président, Fabien Masson. L’APE a reversé à chaque étudiant admis un chèque d’environ 37 000 francs, somme qui participera au financement du voyage vers les grandes écoles. « Vous êtes les témoins de l’excellence calédonienne et de votre propre réussite personnelle », a conclu le vice-recteur.

Un beau vivier

Sur les 101 étudiants calédoniens issus des classes préparatoires en 2018, 91 ont réussi leurs concours d’entrée. En 2017, ils étaient 92. Parmi les élèves reçus cette année, 56 ont suivi la prépa scientifique du lycée Jules-Garnier, 28 la prépa économique et commerciale du lycée du Grand Nouméa et 7 la prépa littéraire du lycée Lapérouse, la plus récente.

Actuellement, 371 étudiants suivent des CGPE : 186 au lycée Jules-Garnier, 127 au lycée du Grand Nouméa, 58 au lycée Lapérouse.

Source gouvernement



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte