Connectez-vous

Education et Développement Durable font bon ménage au Lycée Jules garnier!

Mercredi 11 Mai 2016

Plantation d’arbres, stands d’information, actions environnementales… La 6ème édition « Education au Développement Durable » (EDD) organisée par le lycée polyvalent Jules Garnier mercredi 4 mai, a remporté un franc succès auprès des jeunes.



Lycée Jules Garnier, « Education au Développement Durable »
Lycée Jules Garnier, « Education au Développement Durable »
C’est sous un grand soleil que le lycée Jules Garnier a accueilli ses partenaires pour une matinée consacrée à l’écologie.  Les élèves ont pu s’informer auprès de professionnels tels que le Conservatoire des Espaces Naturels (CEN), l’association Maléva ou le dispositif « droit au vélo nc ». Suzelle Wilson, chargée d’étude à la Direction de l’Environnement de la province Sud (DENV), tenait l’un des nombreux stands montés pour l’occasion. « Il est important de répondre aux objectifs d’éducation au Développement Durable et de mettre en avant la DENV qui reste assez peu connue du jeune public » explique-t-elle « nous proposons, entre autre, une animation sur les déchets dans le cadre de notre lutte contre le gaspillage alimentaire en partenariat avec l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et  le lycée Jules Garnier depuis 2015».
Le projet d’une base nautique AGE (Aire de Gestion Educative) alliant l’établissement scolaire et la Province a également été présenté. « C’est un projet fabuleux » s’enthousiasme Xavier Gautier, professeur au lycée et chargé de mission pour lʼEducation au Développement Durable au Vice Rectorat « nous pourrons faire des activités comme le paddle sans nous déplacer, et observer l’eau, la faune, la flore sous-marine… ».

 

"Nous voulons recréer la biodiversité originelle » explique Patrick Rétali, le proviseur du lycée
"Nous voulons recréer la biodiversité originelle » explique Patrick Rétali, le proviseur du lycée
Espèces endémiques et lycée coloré

La matinée a  été  marquée de temps forts, comme la plantation d’arbres, le nettoyage de graffitis et la réalisation d’une fresque par les élèves d’art appliqué pour amener de la couleur au sein du lycée. Côté jardin, ce sont 1200 plants qui ont été offerts par le CEN et l’association « Sud Forêt ».
« Le principe, c’est que les classes volontaires plantent des espèces endémiques qui étaient celles qui poussaient à Nouville il y a deux siècles. Nous voulons recréer la biodiversité originelle » explique Patrick Rétali, le proviseur du lycée. Côté mur, l’opération « Horizon clair » de nettoyage de graffitis a également été suivi avec enthousiasme par les élèves. « Ton immaturité n’a pas besoin d’être gravée » : le message choisi par les jeunes laveurs  pour sensibiliser leurs camarades a le mérite d’être clair. « Nous avons envie de vivre dans un environnement propre, si on détruit notre environnement, on se détruit nous-même » déclarent Henriette et Océane en classe de Terminale, leur pinceau à la main. Et pour sublimer le tout, une fresque maison, colorée et géométrique « façon Sonia Delauney » est venue égayer l’entrée du lycée.
Alors oui, on peut le dire, éducation et développement durable font décidément bon ménage !




Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte