Connectez-vous

EPP : Des femmes Sioux en Calédonie

Vendredi 25 Mai 2018

OBJET : rencontre de femmes Sioux du Dakota du Nord en lutte pour la préservation de l’environnement le mercredi 6 juin à 18 h à Magenta
En collaboration avec le collège de Rivière Salée, EPLP a le plaisir de vous inviter à un moment d’échanges avec 4 femmes représentantes du peuple Dakota du Nord (dites Sioux) le mercredi 6 juin 2018 à 18 heures au local d’EPLP à Magenta (41 rue du 18 juin) (traduction assurée).



Photo @Liberation
Photo @Liberation

 Les Amérindiennes sont les invitées du collège de Rivière salée. Ce sont JUMPING
EAGLE Sarah (45 ans, pédiatre), ALLARD Ladona (60 ans, historienne), GHOST BEAR
Jennyfer (45 ans, artiste) et IRON EYES Tokatawin (16 ans, étudiante).
Elles se battent contre le projet d'oléoduc qui traverse le Dakota du Nord, leur terre
sacrée, protégé par le Traité de Laramie de 1869. Ce projet est porté par la
compagnie DAPL (Dakota Acces Pipelin ). Le pipe line traverse le territoire sacré de la
tribu Sioux souveraine, sans son accord. On déplore des explosions, des fuites de
pétrole qui polluent la réserve aquifère du Midwest. Ces rejets causent de graves
maladies (leucémies, maladies de peau ...).
Depuis 2016, elles font partie d'un mouvement qui vise à sensibiliser le peuple
américain et le monde, en demandant aux investisseurs de la compagnie DAPL de se
retirer. Elles se sont déplacées dans des pays du Nord de l'Europe et à l'ONU. Sur
place elles se mobilisent régulièrement mais sans résultat depuis l'élection de Donald
Trump qui a placé dans l'EPA (Agence de Protection de l'Environnement
Américaine) des industriels et des financiers.
La réserve de Standing Rock, partie prenante dans la défense du territoire et de ses
populations, voit ses membres régulièrement arrêtés arbitrairement et emprisonnés,
alors qu'ils défendent des droits garantis par la Constitution.
Ce projet met en danger toutes les populations vivant sur le trajet de l’oléoduc qui
traverse l’Amérique du nord, du nord au sud au travers d’atteintes environnementales
irréversibles. Venez nombreux entendre leurs témoignages de femmes en
lutte.
Pour EPLP, la Présidente, Martine Cornaille

Source EPLP



Culture | Les videos | Les archives