Connectez-vous

Défiscalisation & prix ... quel rapport avec le yaourt ? par Joel Kasarherou

Mardi 12 Février 2019

La polémique autour des yaourts révèle, en fait, les défauts de la défiscalisation Industrielle (Girardin). En effet, ce dispositif vise à aider les entreprises ultramarines qui ont un désavantage structurel lié à l'éloignement, à la taille du marché etc....



Socalait,  Photo©Madein
Socalait, Photo©Madein
Du point de vue de l’entrepreneur, la défiscalisation lui permet d’accéder à un appareil de production en abaissant le coût d’investissement .
Cependant, il existe un effet pervers. Dans de nombreux domaines les chaînes de production (agroalimentaires) sont surdimensionnées pour la taille du marché local.
Ainsi, certaines chaînes peuvent parfois produire en une journée les besoins du marché sur plusieurs mois !
Par ailleurs, le fonctionnement en sous-capacité, pour de petites productions (plusieurs gammes), entraîne des surcoûts (arrêt/démarrage et nettoyage des lignes de productions trop fréquentes…) dans la maintenance.

Ces surcoûts de fonctionnement, compte tenu de la faiblesse des volumes, se répercutent fortement sur le prix unitaire du produit. Dans un marché mondial fluctuant, les produits locaux deviennent peu ou pas compétitifs, face à des concurrents mondialisés qui dominent le marché par les coûts en contrôlant souvent la matière première. L’industriel qui veut conserver sa marge minimale, demande alors une mesure de protection de marché. 

On sait que la stratégie de substitution de l’import par une production locale n’est pas une stratégie gagnante à long-terme. La protection de marché se fait, bien souvent, au détriment du consommateur final qui paie en plus d’un prix élevé (à qualité équivalente), le sentiment d’atteinte à sa liberté et peut se détourner des produits. 

Conclusion: le dispositif de défiscalisation (avec ou sans agrément) mériterait des améliorations pour ne pas générer de tels effets ... Mais seul l’Etat pourrait agir pour le corriger ou lui substituer un autre outil financier plus efficace (au sens de l’économie locale).

En revanche, il appartenait au gouvernement de ne pas ajouter une mesure de restriction du choix du consommateur (dans un marché captif), à un contrôle de marges qui aura un effet contre productif dès son expiration (après les élections il est vrai 😉).JK

Page FB de Joel Kasarherou



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations