Connectez-vous

Déclaration de Gilbert Tyuienon, vice-président du gouvernement et membre du gouvernement en charge notamment du transport Calédoniennes, Calédoniens,

Lundi 30 Mars 2020

Après un très gros travail de recensement, les services de la Nouvelle-Calédonie sont parvenus à consolider une liste des résidents calédoniens désireux de rentrer dans leur pays. Plus de 1 700 Calédoniens sont actuellement à l’extérieur, en attente de rapatriement, principalement en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Métropole, mais aussi en Polynésie française, au Japon, en Thaïlande, en Indonésie, au Vanuatu et à Fidji.
Le premier message à leur envoyer, c’est que les institutions calédoniennes et la compagnie Aircalin se sont organisées pour les rapatrier dans les meilleurs délais, compte tenu des difficultés particulières imposées par la situation. Nous allons rapatrier ces personnes. Ce sont nos parents, nos amis, nos voisins.
Dans un contexte où nous essayons tous d’empêcher la propagation de la maladie, les institutions calédoniennes ont entendu les craintes de la population qui ne veut pas que le retour de nos compatriotes provoque une progression de l’épidémie. C’est une préoccupation logique que partagent toutes les autorités du Pays.




Ces derniers jours, les représentants du gouvernement, du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, du Sénat coutumier, mais aussi des responsables coutumiers, dont la chefferie de Païta, ont longuement discuté des conditions de sécurité sanitaire à réunir pour que le rapatriement de nos compatriotes puisse débuter.
Tous se sont entendus pour que les mesures sanitaires soient renforcées afin d’empêcher toute recrudescence des cas positifs. Ainsi, sur la base de recommandations très rigoureuses de la DASS, nos compatriotes seront soumis à diverses mesures de contrôle à toutes les étapes de leur trajet : avant l’embarquement, pendant le vol et à leur arrivée à La Tontouta. Ce sont bien sûr des contraintes parfois gênantes, mais indispensables, tant pour les passagers entrants que pour toute la population calédonienne.
** Retrouvez toute l’actualité du gouvernement sur gouv.nc et covid19.nc **
 Avant l’embarquement, l’état des passagers sera contrôlé par un médecin et chacun devra embarquer avec des masques. Durant le voyage, les passagers seront espacés et accompagnés de deux médecins chargés de contrôler leur état de santé. À l’arrivée, les passagers seront à nouveau examinés par un médecin et, en fonction des résultats, seront dirigés soit vers l’hôpital, soit vers le confinement total pendant 14 jours dans un hôtel ou à leur domicile, des lieux de confinement qui seront rigoureusement contrôlés.
Les Calédoniens doivent aussi savoir que les chambres d’hôtels dédiées au confinement sont régulièrement désinfectées. Il en sera de même, désormais, pour l’aérogare de La Tontouta. Il sera régulièrement désinfecté.
Tout cela a été mis en place pour permettre le retour des Calédoniens résidents, un retour qui se fera en fonction de plusieurs critères de priorité :
• les personnes en état de santé difficile,
• le personnel médical,
• les personnes connaissant des difficultés financières avancées, • les personnes dont les visas arrivent à échéance,
• les familles avec enfant(s).
À partir du recensement qui a été fait, les listes de priorité ont été établies et les personnes candidates seront contactées au moins 48 heures avant le vol de rapatriement.
Le plan des vols de rapatriement est en cours de finalisation par Aircalin, en coordination avec la DASS, et devrait démarrer vendredi 3 avril.
Nous disons à nos compatriotes que nous avançons du mieux que nous pouvons pour leur permettre de rentrer à la maison le plus rapidement possible et dans les meilleures conditions possibles, à la fois pour leur propre protection mais également pour celle de tous les Calédoniens.
Ensemble, nous serons plus forts pour passer cette épreuve. Nous souhaitons à tous bon courage. Prenez soin de vous et appliquez les consignes sanitaires.

Le président du congrès Roch Wamytan est actuellement en conférence de presse avec Monsieur Gilbert Tyuienon, vice-président du gouvernement et Monsieur Sinewami-Htamumu, président du sénat coutumier. Cette conférence de presse porte sur les dispositions mises en place pour le rapatriement des calédoniens actuellement bloqués à l’étranger.
Le président du congrès Roch Wamytan est actuellement en conférence de presse avec Monsieur Gilbert Tyuienon, vice-président du gouvernement et Monsieur Sinewami-Htamumu, président du sénat coutumier. Cette conférence de presse porte sur les dispositions mises en place pour le rapatriement des calédoniens actuellement bloqués à l’étranger.

source gouvernement



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations