Connectez-vous

Compte administratifs 2017 : déclaration de Caroline Machoro-Regnier

Mardi 3 Juillet 2018

Déclaration de Mme Caroline Machoro-Reignier à l'occasion de la présentation du compte administratif 2017 de la Nouvelle-Calédonie au congrès :



Compte administratifs 2017 : déclaration de Caroline Machoro-Regnier

Messieurs les Présidents du Congrès et du Gouvernement
Mesdames, Messieurs, chers collègues.
Nous sommes appelés aujourd’hui à examiner le Compte administratif 2017 de la Nouvelle-Calédonie.
Lors des années précédentes nous disions être dans une situation financière préoccupante. Ce compte administratif 2017 démontre qu’aujourd’hui nous avons dépassé la phase des préoccupations et qu’il nous faut déclarer la Nouvelle-Calédonie malade. Les débats en commissions l’ont mis en évidence : la Nouvelle-Calédonie est sous perfusion financière.
Notre taux d’endettement est passé de 50% en 2014 à 89% en 2017. C’est le choix de votre majorité de recourir à l’endettement pour, soi-disant, soutenir l’économie calédonienne. Or, cette stratégie consistant à tenter de relancer la croissance avec des dépenses d’investissement accrus, sensés générer des retombées économiques et fiscales, n’a pas fonctionné et nos dépenses ont continué d’augmenter pendant que nos recettes stagnaient, sinon diminuaient.
Nous aurions souhaité, lors de l’examen de ce Compte administratif, qu’un véritable bilan soit fait s’agissant de l’ensemble des mesures, dites incitatives, prises jusqu’à présent avec pour objectif la relance de l’économie Calédonienne : exonérations des cotisations sociales, réduction de l’IRVM en cas de réinvestissement des dividendes en NC, larges taux de rémunération sur les comptes courants d’associés, et nous ne citons que ces quelques exemples tant la liste est longue.
Ce ne sont pas moins de 36 milliards d’exonérations fiscales et douanières, et dans le même temps se sont de multiples pertes d’emplois. Quasiment tous les secteurs sont touchés : 2 630 en un an selon l’ISEE, 3 296 sous « l’ère Germain », complètent vos partenaires politiques.
Pour le groupe UC/FLNKS et Nationalistes le bilan de votre politique de relance économique et de gestion financière est une catastrophe.
Que dire des personnes qui se sont mobilisés contre la vie chère et de ceux qui ont cru à l’utopie de l’agenda partagé.
De fait la Nouvelle-Calédonie a perdu toute crédibilité financière face aux organismes pourvoyeurs de fonds.
Quant à la situation financière des institutions provinciale et municipale, elle a été rendue difficile par la réduction de l’assiette de répartition, conséquence des affectations, en amont, de recettes fiscales à destination d’une pléthore d’établissements publics dont les existences sont plus ou moins justifiés..
Ces institutions dont la mission est de faire face au développement équilibré du Pays, aux besoins au quotidien des populations se trouvent aujourd’hui forcées de réduire leurs actions d’intérêt général.
On est en droit de s’interroger sur cette politique, quand on sait que votre seul axe de campagne pour prôner le NON à la consultation le 4 Novembre est de dire que nos ressources financières pour porter le PAYS souverain ne seront pas suffisantes ?
Aujourd’hui vos différentes démarches de « Pacte Républicain », de « plate-forme » pour tenter de faire croire aux Calédoniens qu’une majorité non indépendantiste est seule capable de gérer le Pays, vient une nouvelle fois d’échouer.
Le groupe UC/FLNKS et Nationalistes a maintes fois indiqué sa volonté d’engager les réformes nécessaires pour donner un nouvel élan dans le développement économique et social de notre Pays, sans aucune réponse de votre part.
C’est, animé de cet état d’esprit, que nous soutenons aujourd’hui la réforme du système de santé.
L’argent, en Nouvelle-Calédonie, il y en a. Il faut simplement avoir le courage d’aller le chercher là où il est, tout en réduisant les inégalités sociales et fiscales.
Nous ne voterons pas cette politique budgétaire hasardeuse et nous nous abstiendrons de voter ce compte administratif.
Merci.

Source FB UC



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune