Connectez-vous

Chronique du nickel : l’Indonésie affole le marché, le cours s'envole

Mardi 16 Juillet 2019

Le prix du nickel a atteint son plus haut niveau en trois mois vendredi, craignant que le principal producteur mondial, l’Indonésie, ne reprenne une interdiction d'exportation de minerai latéritique en 2022. Le métal gagne plus de 8 % sur la semaine.

La Bourse des métaux de Londres ne s'est pas intéressée, on s'en doute, au décès d'un métallurgiste grec survenu jeudi dans l'usine de nickel de Larymna, autrefois liée à la SLN de Nouvelle-Calédonie. Une enquête interne est en cours pour déterminer les causes exactes de cet accident mortel. Il rappelle que le nickel est d'abord le dur labeur des hommes et des femmes qui travaillent sur les mines et dans les usines.




Indonésie
L'Indonésie focalise l'attention de la City. Le principal exportateur mondial de minerai avait assoupli l'interdiction frappant le minerai de nickel en 2017, mais avait déclaré à l'époque que cette mesure ne durerait que cinq ans et que les exportations seraient de nouveau limitées en 2022. Ce vendredi, cette possibilité s'est rappellée au bon souvenir des analystes du nickel. Et elle a suscité une grande nervosité à la Bourse des métaux de Londres. La crainte de manquer de minerais, même à l'horizon de 2022, a permis l’envolée des cours du nickel soutenue par un fort courant d’achats entamé jeudi en matinée. 
Lire la suite sur 

Source Franceinfo (Alain Jeannin)



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte