Connectez-vous

« Changeons de regard sur le handicap »

Lundi 5 Octobre 2015

Campagne de sensibilisation et de promotion sur l’emploi des personnes en situation de handicap
« Changeons de regard sur le handicap »

Mme Isabelle Champmoreau, membre du gouvernement en charge du handicap, a aujourd’hui officiellement lancé la campagne de communication « Changeons de regard sur le handicap » sur l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Cette campagne sera présente tout au long du mois des mois d’octobre et novembre, par le biais d’affiches, de spots TV ou encore dans la presse.



Rappel des obligations
Applicable depuis janvier 2009, la loi oblige les entreprises et les employeurs publics qui ont dépassé le seuil de 20 salariés à employer des travailleurs handicapés, selon un taux d’emploi fixé à 2,5% de l’effectif total de l’entreprise ou de la collectivité. Les employeurs ne respectant pas ces quotas doivent payer une contribution annuelle, calculée en fonction du nombre de bénéficiaires manquants et de la taille de l’entreprise, ou peuvent passer des marchés auprès des centres d’aide au travail (CAT). Cette contribution alimente un fond dédié à la mise en place d’actions en matière d’insertion professionnelle, le FIPH.
Les chiffres 2014
L’application de l’obligation d’emploi des personnes en situation de handicap a donné lieu en 2014, à l’instruction de 552 déclarations par la Direction du Travail et de l'Emploi de Nouvelle-Calédonie (DTE) au titre de l’obligation d’emploi de l’année 2013, secteur privé et secteur public confondus.
Dans le secteur privé, 371 entreprises sont assujetties à cette obligation. L’exploitation des 371 déclarations annuelles fait apparaître les statistiques suivantes : 367, soit 98,92 % des entreprises assujetties, remplissent totalement leur obligation d’emploi par cotisation. Elles sont en dessous du seuil des 2,5%.
Dans le secteur public, il y a 51 collectivités et établissements soumis à la même responsabilité. L’exploitation des 51 déclarations annuelles fait apparaître les statistiques suivantes : 48, soit 94,12 % des collectivités et établissements assujettis, remplissent totalement leur obligation d’emploi par cotisation. Elles sont également en dessous du seuil des 2,5%.
Zoom sur le FIPH
Le fonds de l’insertion professionnelle est alimenté par les contributions versées par les employeurs publics et privés soumis à l’obligation d’emploi des personnes en situation de handicap. Depuis l’application de la loi, elle est la méthode la plus employée. A titre indicatif, en 2013, 363 entreprises privées et 43 employeurs publics étaient assujettis à l’obligation d’emploi. Cette répartition varie peu d’une année à l’autre. Les recettes sont de 335 millions en 2014 et servent au financement du Régime handicap, à l’aménagement de poste de travail, à financer des mesures d’insertion professionnelle ou encore des opérations de communication. La campagne de sensibilisation qui vous est présentée aujourd’hui a été validée par le conseil du handicap et de la dépendance qui a accordé un financement via le Fonds de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Les objectifs du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie
Malgré la loi, il n’a pas été constaté d’évolution favorable de l’embauche de personnes en situation de handicap. Le moyen privilégié aujourd’hui pour répondre à l’obligation d’emploi reste le paiement de la contribution. Les employeurs perçoivent souvent le recrutement de personnes en situation de handicap comme une situation complexe d’où la nécessité d’information et d’accompagnement. Les collectivités compétentes ont la responsabilité d’accompagner les acteurs économiques dans l’accueil des salariés en situation de handicap :
• Par l’accompagnement des employeurs et des demandeurs d’emploi dans leurs démarches.
• En informant et sensibilisant le grand public et les employeurs.
• En étant « moteur » dans l’emploi des personnes en situation de handicap.
• En favorisant le développement d’une politique « inclusive », c’est-à-dire d’insertion en
milieu dit ordinaire
• En accompagnant les actions d’insertion et de formation en relation avec les provinces et
autres partenaires (ex : Handijob, VR ...).
Les objectifs de la campagne de sensibilisation présentée aujourd’hui s’articule autour de trois axes :
• Communiquer sur les atouts et les compétences des personnes en situation de handicap, plutôt que sur la notion d’obligation et de droit.
• Développer une vision positive de l’activité des travailleurs handicapés.
• Cibler un public assez large, avant tout les chefs d’entreprise mais aussi le grand public.
Lancée officiellement le 2 octobre 2015, la campagne s’étalera sur 5 semaines de diffusion :
• Des affiches 4x3 sur Nouméa, la zone VKP et Bourail
• Des affiches sur les culs de bus des réseaux Raï et Karuïa
• Des affiches dans les bureaux et services partenaires (services Nouvelle-Calédonie, services emploi des provinces, associations)
• Des insertions presse dans les Nouvelles Calédoniennes, mais aussi les magazines hebdomadaires ou mensuels tels que Coco TV, Le pays, VKP info,...
• En télévision, trois spots de 20 sec sont diffusés sur NC1ère et NCTV, tandis qu’un format de 30 sec est projeté dans les salles de cinéma.
Et rien sur NCPresse...




Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte