Connectez-vous

Bâtir un plan de relance partagé

Vendredi 28 Août 2020

Une centaine de personnes ont répondu à l’invitation du gouvernement le 21 août pour échanger sur le bilan économique et les perspectives de relance face à la crise sanitaire. « Un format de rencontre indispensable entre forces vives économiques », a déclaré Christopher Gygès, membre du gouvernement en charge de l’économie à l’initiative de cette journée appelée à être renouvelée.




Les représentants des acteurs économiques et des institutions se sont réunis à la Communauté du Pacifique (CPS) pour participer à une grande table ronde sur la période qui vient de s’écouler dans le contexte de la pandémie de Covid-19. La matinée a été consacrée aux bilans des mesures de sauvegarde, mises en œuvre au plus fort de la crise par le gouvernement et l’État. Ils ont été suivis de débats, puis d’un point d’étape sur les impacts économiques de la crise sanitaire en Nouvelle-Calédonie présenté par les instituts spécialisés.

« Être à la hauteur des enjeux »

« Une crise sanitaire mondiale de cette ampleur n’était pas quelque chose de prévu pendant cette mandature. Nous avons essayé de gérer au mieux, chacun autour de la table, que ce soit les syndicats de salariés, les organisations patronales, les banques, les différentes collectivités, les clusters, les services de la Nouvelle-Calédonie…, s’est adressé Christopher Gygès aux membres de l’assemblée. Malheureusement, ce n’est pas terminé. Beaucoup de secteurs sont encore très inquiets sur l’avenir. » La rencontre a justement proposé un temps d’échanges sur les différentes mesures de relance et de soutien à l’économie calédonienne qui pourront être mises en place « pour répondre aux attentes » et « être à la hauteur des enjeux », a ajouté le membre du gouvernement en charge de l’économie.

Une centaine de partenaires étaient réunis à la CPS.
Une centaine de partenaires étaient réunis à la CPS.

 

Concertations

Ainsi, des propositions concrètes ont émergé lors de cette table ronde notamment « sur les délais de paiement avec la mise en œuvre effective du "Daily inversé"*, l’abandon des charges sociales pour les secteurs durablement impactés ou encore sur la simplification administrative pour débloquer certains chantiers privés, a annoncé Christopher Gygès. Un échange a également eu lieu sur la question de la compétitivité et des salaires, des sujets essentiels pour le pouvoir d’achat des salariés. Les partenaires sociaux sont appelés à se concerter pour faire des propositions au gouvernement ». Autre point abordé : la nécessité d’élaborer une véritable stratégie économique pour la Nouvelle-Calédonie. « L’objectif est de définir les priorités sur les prochaines années en matière de développement durable, de stratégie maritime, de filière numérique ». Après le Grand Débat post Covid-19 et cette table ronde avec les différents partenaires, le gouvernement doit désormais faire une synthèse des différentes propositions émises afin de bâtir un plan de relance partagé.  

* Dispositif d’affacturage inversé qui permet aux entreprises en difficulté d’obtenir le paiement immédiat de leurs factures par la banque, moyennant un escompte réglé par l'acheteur à échéance.

Source gouvernement



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations