Connectez-vous

Assemblée générale du Conseil des Jeux du Pacifique

Mardi 17 Mai 2016

Le Conseil des Jeux du Pacifique a tenu son Assemblée générale les 10 et 11 mai à Port-Vila au Vanuatu, pays hôte des prochains mini-Jeux du Pacifique de 2017. Il est l’autorité suprême regroupant les 22 comités olympiques océaniens représentant les pays participants aux Jeux et mini- Jeux du Pacifique. Cette organisation réunit chaque année ses membres et s’appuie sur une charte avec des statuts et règlements spécifiques.
Ci-dessous les principales décisions votées lors de cette assemblée générale élective.



Assemblée générale du Conseil des Jeux du Pacifique

Les Jeux du Pacifique de 2023 attribués aux Îles Salomon
Les Îles Salomon ont remporté l’organisation des Jeux du Pacifique de 2023 au détriment de Tahiti (11 voix contre 10).
Déjà organisateur des mini-Jeux de 1981, l’État insulaire de près de 550 000 habitants est désigné pour la première fois pays hôte des Jeux du Pacifique. Avant lui, sept autres pays membres se sont vu confier la tâche d’organiser cette compétition régionale quadriennale : Fidji, Nouvelle-Calédonie, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Tahiti, Guam, Samoa et Tonga.
Les deux pays ont eu l’occasion de faire une présentation finale de leur dossier de candidature lors de l’Assemblée générale du Conseil des Jeux du Pacifique à Port-Vila.

Élection du bureau exécutif:
Vidhya Lakhan (Fidji) reconduit dans ses fonctions de président et Laurent Cassier (Nouvelle-Calédonie) élu vice-président

Le Conseil des Jeux est dirigé par un bureau exécutif dont les membres viennent d’être élus (ou réélus) par l’Assemblée générale pour une mandature de quatre ans. Il est constitué de :
- Vidhya Lakhan (Fidji), président
- Tamzin Wardley (Papouasie-Nouvelle-Guinée), vice-présidente en charge de l’audit et des
finances
- Laurent Cassier (Nouvelle-Calédonie), vice-président en charge du marketing
- Marcus Stephen (Nauru), vice-président en charge des sports.

Invitations renouvelées pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande
L’an passé, lors des Jeux du Pacifique de Papouasie-Nouvelle-Guinée, l’Australie et la Nouvelle- Zélande ont été invitées pour la première fois à concourir dans 4 disciplines choisies (l’haltérophilie, la voile, le taekwondo et le rugby à 7). Le Conseil des Jeux du Pacifique a choisi de proposer à nouveau l’inscription d’athlètes australiens ou néo-zélandais dans les sports suivants :

• Rugby à 7 et haltérophilie pour les mini-Jeux du Vanuatu ;
• Athlétisme (maximum de 25 athlètes par pays), beach-volley, football (Nouvelle-Zélande
seulement), judo, rugby à 7, taekwondo et haltérophilie pour les Jeux du Pacifique de Tonga.

La voile et le triathlon désormais sports obligatoires
Le Conseil des Jeux du Pacifique a décidé de rajouter le triathlon et la voile à la liste des sports obligatoires qui sont désormais au nombre de 16. Sports olympiques, ils sont relativement faciles à mettre en œuvre pour les nations hôtes dans la mesure où leur besoin en infrastructures est minime. Pour preuve, le nombre de pays inscrits dans ces disciplines lors des deux dernières éditions des Jeux du Pacifique : 8 pour le triathlon en 2011 et 2015 et 9 pour la voile en Papouasie-Nouvelle-Guinée (7 en 2011).

Concernant la voile, la réglementation des Jeux prévoyait que la compétition soit organisée sur au moins deux types d’embarcation. Le pays hôte sera désormais en mesure de ne proposer qu’un seul support s’il ne possède pas une forte tradition de voile.

Les 16 sports obligatoires :
• Athlétisme
• Basketball
• Boxe
• Football
• Golf
• Haltérophilie
• Judo
• Natation
• Rugby à 7
• Taekwondo
• Tennis
• Tennis de table
• Triathlon
• Va'a
• Voile
• Volley-ball (beach et en salle)

À noter que le judo n'a pas été proposé en 2015, car sa promotion dans la liste obligatoire ne s'est produite qu'en 2012 – après que la Papouasie-Nouvelle-Guinée ait finalisé son programme sportif.

Le nombre maximum de sports organisés est fixé à 24
Le programme des Jeux du Pacifique comprendra désormais un maximum de 24 sports au lieu de 26. Le Conseil des Jeux du Pacifique a entériné cette légère réduction de la taille des Jeux du Pacifique afin de permettre à tous les sports d'atteindre le niveau minimum de participants. La charte prévoit en effet qu’une discipline facultative ne peut être organisée s’il n’y a pas au moins 6 pays inscrits à la compétition.




Sports | Les videos | Les archives