Connectez-vous

Alain Christnacht réagit sur Facebook

Mercredi 23 Juillet 2014

De: BROT Jean-Jacques HC988 [mailto:jean-jacques.brot@nouvelle-caledonie.gouv.fr]
Date: sam. 12/07/2014 19:22
À: CHRISTNACHT Alain
Objet : Re: Bonjour!

"Cher Ami,

je crois être parvenu à la compréhension de l'enchaînement des causalités.

je pense que vous me faites aussi le crédit de mon républicanisme et de
mon sens de l'Etat:je vous aiderai de toutes mes forces pour la réussite
de votre mission, c'est à dire en pratique, les choses étant ce
qu'elles sont,au mieux pour son installation ...."
Voici le courriel que Jean-Jacques Brot m' a adressé le 12 juillet, avant la visite de la ministre. Je tiens l'original complet à la disposition des sceptiques, s'ils me donnent un courriel. Il montre sans discussion possible qu'il était informé qu'il allait être muté avant cette visite et qu'il approuve chaleureusement ma mission.



Alain Christnacht réagit sur Facebook
 
Par conséquent, il ne pouvait démissionner quand la ministre était présente, pour notamment protester contre cette mission.
La manipulation est donc la suivante : 
1. J-J Brot n'est pas content d'être muté (les causes en sont une irritation du ministère de son comportement éruptif et imprévisible depuis plusieurs mois et non un événement précis).
2. Il va donc transformer cette mutation inévitable en acte volontaire : une démission.
3. Mais comment la crédibiliser ? Un désaccord sur une mission, c'est un peu court pour convaincre. Il faut donc imaginer quelque chose qui frappe les Calédoniens : un secret caché par le Gouvernement ; il veut larguer la NC et la mission a pour objectif masqué cet abandon.
4. C'est à l'évidence invraisemblable - comment le Gouvernement qui annonce rechercher une méthode pour faire discuter les élus pourraient-ils imaginer d'imposer une solution aux élus et aux électeurs qui doivent voter avant 2018 ? - mais en Nouvelle-Calédonie, plus c'est gros sur ce thème et plus ça passe.
5. Le raisonnement paraît donc imparable : si un haut-commissaire de cette trempe démissionne, c'est qu'il a "de bonnes raisons". Puisqu'il en donne une - le projet secret de largage du Gouvernement - c'est qu'elle est bonne. En fait, c'est exactement l'inverse : comme il n'a pas de raison de démissionner - puisqu'il est muté - il met en scène un scenario dramatique complètement artificiel.
6. M. Brot a bâti une partie de sa popularité sur la critique, souvent brutale et sans nuances des élus. Avec certains, en privé, il a été à la limite de l'injure et du mépris. Mais tétanisés par cette popularité, la plupart des élus en font un éloge qui va au-delà des simples convenances. Tel qu'il a traîné dans la boue lui tresse des louanges de héros. Ce faisant, ils légitiment sa parole.
7. La capacité des Calédoniens à se laisser manipuler ainsi me surprend et m'inquiète.

FLG de Source FB Alain Christnacht



Archives du web