Connectez-vous

Aidez-vous à lutter contre votre diabète : faîtes un stage au Centre d’Éducation Diabétique

Mardi 17 Juin 2014

Si le titre n’est pas très séduisant, il faut se forcer, un peu, pour aller cogner à la porte du Centre d’Education de l’Agence Sanitaire et Sociale de la Nouvelle-Calédonie, 16 rue Galliéni au centre ville, mais allez-y et vous ne serez pas déçu. Que ce soit votre médecin qui vous y envoie où votre volonté, au contraire, d’aller chercher des réponses que votre praticien ne vous a pas apportées, vous trouverez dans ce Centre d ‘Education, une équipe à l’écoute, compétente, chaleureuse et disponible, prête à vous expliquer les différentes facettes de cette maladie complexe qu’est le diabète. Dirigé par le Dr Mégraoua, le centre vous donne accès à une série de modules, de 1 à 3 heures, en groupe et en individuel, pour tenter de décrypter la maladie.

Votre médecin ne vous a peut-être rien expliqué du diabète, imaginant sûrement qu’à l’heure d’internet toutes les réponses étaient disponibles et que le conseil pourtant si précieux du corps médical n’était pas nécessaire. C’est ce qui m’est arrivé, jusqu’à ce que je me décide à pousser la porte du Centre d’Éducation Diabétique et brusquement quel soulagement...



Aidez-vous à lutter contre votre diabète : faîtes un stage au Centre d’Éducation Diabétique
 
En groupe où en tête à tête, des spécialistes, médecins, nutritionnistes, coachs sportifs, diététiciens, infirmières, podologues, psychologues vont vous aider à mieux vous connaître, à essayer de trouver votre équilibre. Ici, on est pas là pour vous donner des leçons, on est là pour vous aider. L’ambiance chaleureuse à elle seule contribue à vous déstresser améliorant ainsi naturellement votre glycémie. Parce que le stress est aussi un des facteurs déterminants de la maladie comme l’alimentation et le manque de dépense physique.
 
Tout commence par une réunion pour essayer de mieux connaître le diabète. Comment devient-on diabétique, quels sont les dysfonctionnements, comment lutte-t-on contre le diabète, quels sont les traitements, des médicaments jusqu’aux injections d’insuline et quelles peuvent-être les conséquences extrêmes si on ne se prend pas en charge, risques cardio-vasculaires, insuffisances rénales pouvant nécessiter la dialyse, amputations etc…
Le tableau, qui peut devenir vite assez noir, est dressé, ça donne envie de comprendre, de trouver des solutions et de faire attention, surtout que l’effort n’est pas forcément si énorme.
 
Avec l’infirmière, en rendez-vous individuel, vous allez vous assurer que vous prenez vos médicaments correctement, en fonction des repas, que vous utilisez convenablement les outils de suivi du diabète. Elle va vérifier l’état de vos pieds et vous prodiguer, comme la podologue, les conseils pour les protéger au mieux.
 
Le module nutrition vous permet de mieux identifier les produits, d’éviter les associations malencontreuses et de bannir quelques mauvaises habitudes. La réunion de groupe, attire l’attention sur les différences de chacun et vous fait prendre conscience de vos erreurs. Où trouve-t-on du sucre, quel sucre, sucre ajouté, sucre lent, et le gras, animal ou pas? Lors du premier rendez-vous en tête à tête avec la nutritionniste vous aller recevoir un semainier sur lequel vous allez noter tous les détails de votre alimentation, tout au long de la journée, pendant une semaine. L’analyse de ce document permettra, de déterminer vos erreurs, aussi bien au niveau des produits consommés que de la quantité absorbée et à la diététicienne de vous établir des menus type mélangeant les protéines, les vitamines, fruits et légumes et les sucres lents. Un atelier de cuisine a été créé, vous pouvez y tester vos prochaines recettes mêlant goût et équilibre alimentaire.
 
Le module activité physique vous rappelle tout d’abord que le principe n’est pas de devenir un champion mais de bouger suffisamment pour permettre à votre corps de consommer au mieux le surplus de sucre transmis dans le sang par le couple pancréas/foie dysfonctionnant . Et pour cela donc, pas besoins d’être marathonien; il ne faut pas non plus passer les journées et soirées devant la télévision. Mais avant de parler sport, parlons exercices, bricolage, jardinage, ménage, courses et là, tout le monde comprend que l’activité physique quotidienne fait partie de notre mode de vie. Le principe : en faire plus, marcher, faire du vélo, nager, régulièrement tous les jours. La réunion de groupe vous rappellera donc tous ses principes de bon sens et le plaisir que l’on ressent après avoir fait quelques efforts physiques, parce que le corps, lui il aime ça. Le coach sportif, en tête à tête, va vous interroger sur votre mode de vie, sur votre activité, prendre des mesures de graisse, d’hydratation et déterminer votre âge métabolique puis sélectionnez quels exercices quotidiens que vous devrez faire et comment progresser au fur et à mesure en fonction de votre souplesse, de votre résistance et de votre corpulence. Une série de modules a été mise en place pour vous aider à mieux sentir votre corps, du yoga à la relaxation et à la gestion du stress.
 
Au bout de quelques semaines, vous aurez fait le tour des différents modules et aurez une vision beaucoup plus claire du diabète, de ses causes et de ses remèdes au quotidien. À partir de là, c’est à vous de faire le nécessaire, en connaissance de cause,  pour lutter au mieux contre la maladie, en maîtrisant votre alimentation et en développant votre activité physique.
 
Alors aidez-vous à lutter, en envoyant vos proches ou en allant faire le stage du Centre d’éducation Diabétique.

Tél : 269061
Mail : cedd@ass.nc
Site web : www.ass.nc
 

Frédéric Dhie



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte