Connectez-vous

80 ans d’amitié entre la Nouvelle-Calédonie et l’Australie

Mercredi 12 Août 2020

Le Consulat général d’Australie à Nouméa fête cette semaine le 80e anniversaire de la représentation diplomatique australienne en Nouvelle-Calédonie. À cette occasion, une soirée de célébration était organisée jeudi 6 août au musée de la Seconde Guerre mondiale, en présence notamment du président du gouvernement et du haut-commissaire.





Du 6 août 1940 au 6 août 2020, quatre-vingts années d’histoire ont façonné la relation diplomatique australo-calédonienne. Bertram Charles Ballard fut le premier diplomate australien en Nouvelle-Calédonie. En pleine Seconde Guerre mondiale, il fonde la « quatrième* représentation diplomatique australienne au monde, après Londres, Washington et Ottawa, avant même Paris ou Wellington », a rappelé la consule générale d’Australie, Alison Carrington. Rapidement, l’Australie se positionne aux côtés de la France Libre. Elle escorte notamment jusqu’à Nouméa Henri Sautot – gouverneur nommé par le Général de Gaulle –, menacé par un navire de guerre français aux ordres de Vichy qui mouillait alors à Nouméa. Une intervention diplomatique déterminante qui a ouvert la voie à « un dialogue politique de qualité, une coopération riche et multiple, gage de paix et de prospérité dans la région », a indiqué le président du gouvernement Thierry Santa.

Coopérer davantage au plan de la défense

Depuis, l’Australie et la Nouvelle-Calédonie, et à travers elle la France, ont entretenu des liens de confiance et d’amitié. «  Une vraie affection », selon Alison Carrington, que les partenaires ont célébrée, jeudi 6 août au musée de la Seconde Guerre mondiale de Nouméa. L’occasion de saluer le chemin parcouru, mais aussi d’annoncer les prochaines étapes de la coopération entre les deux pays. Ainsi, la consule générale a dévoilé que « L’Australian Defence Force s’apprête à affecter, pour la première fois, un officier de liaison à Nouméa ». Trait d’union entre les Forces de défense australiennes et les Forces armées de Nouvelle-Calédonie (FANC), il contribuera à la collaboration militaire franco-australienne nécessaire « à la stabilité de la région, notamment lorsqu’une catastrophe naturelle frappe. »

L’expérience concluante des sections australiennes

« L’autre évolution que je souhaite mettre en avant ce soir concerne la jeunesse calédonienne », a poursuivi Alison Carrington. Et plus précisément la section internationale australienne (lire l’encadré), expérimentée dans certains collèges de Nouvelle-Calédonie depuis quelques années. Fort de sa réussite, ce dispositif va être étendu à l’ensemble des territoires français et australien. « Il y a un peu plus d’un mois, l’Australie et la France ont formellement pérennisé ce programme, s’est réjouie la consule générale. Ce programme, qui a commencé à petite échelle sur le Caillou, peut maintenant essaimer en France et en Australie. »

« Je me félicite de notre relation bilatérale, particulièrement entreprenante », a souligné le président.
« Je me félicite de notre relation bilatérale, particulièrement entreprenante », a souligné le président.

Unis face à la crise sanitaire

« C’est une heureuse nouvelle », a déclaré Thierry Santa qui a également tenu à souligner lors de son intervention « l’excellente coopération face au défi que représente la  pandémie de Covid-19 ». Les deux pays ont en effet su s’appuyer sur leurs liens d’amitié pour mener à bien les rapatriements des ressortissants des deux pays, et pour maintenir, malgré ces circonstances difficiles, les évacuations sanitaires des patients calédoniens vers le sol australien. « Alors que nous œuvrons pour éviter la propagation incontrôlée du virus dans la région, a lancé le président du gouvernement, je crois en la solidité de notre collaboration pour parvenir à instaurer, à terme, une bulle sanitaire entre l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les pays de la région du Pacifique ».

* Aujourd’hui, l’Australie en compte 120, répartis dans 83 pays.

La section internationale australienne

Deux sections internationales franco-australiennes ont été créées à la rentrée 2017 pour des classes de 6e des collèges Baudoux et de Dumbéa-sur-Mer. À ce jour, 202 élèves sont inscrits dans ce parcours scolaire innovant, à la fois biculturel et bilingue, qui se caractérise par des enseignements spécifiques dispensés en anglais.
Diplomatie économique

Du 2 au 6 mars 2020, une mission de diplomatie économique menée par Christopher Gygès, membre du gouvernement en charge de l’économie et du commerce extérieur, s’est déroulée en Australie. Elle a permis d’ouvrir la perspective d’une coopération plus étroite et pragmatique aux travers de futurs accords commerciaux avec des États australiens, et notamment le Queensland.

Source gouvernement



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations