Connectez-vous

35 000 exclus : Faites entendre votre voix!

Mardi 13 Novembre 2018

Virginie Ruffenach , du Rassemblement les Républicains souhaite aussi rassembler les 35 000 exclus du vote aux provinciales au sein d'un collectif "apolitique", ils pourraient peut-être se regrouper avec l'association "un coeur , une voix" aussi "apolitique", et Républicains Calédoniens compatible via certains de leurs membres du Bureau actuel. Le sujet est éminemment politique il n'est donc pas étonnant que les politiques s'y intéressent ...
Une réunion se tiendra au Bout du Monde ce soir, mercredi 14 novembre, l'association "un coeur, une voix" y sera aussi pour tenter de regrouper tout ce petit monde.
Si très sagement ces 35 000 exclus (41 000 pour le référendum) ne ce sont pas manifestés avant le référendum par soucis de responsabilité, c'est sans doute pour ne pas troubler le débat car il était hors de question de pouvoir juridiquement revenir sur la loi organique, mais ce n'est pas le cas pour les Provinciales....
Le sujet est d'ouvrir le débat au congrès pour introduire ces 35 000 votants potentiels aux provinciales de 2019, l'enjeu électoral est très important... nous attendons la création d'une association proche de Calédonie Ensemble, comme cela ça en ferait 3 !

La chasse aux 35 000 exclus est ouverte ... mais les étapes sont avant tout juridiques, jouables dans les temps mais complexes, Conseil d'Etat puis Cour Européenne des droits de l'homme, le tout en moins de 6 mois ....
Evidemment ce serait plus rapide si la question était posée au Comité des Signataires qui validerait son examen pour un vote au congrès...nous sommes toujours en démocratie ? non ?
Auparavant, ces associations pourraient montrer l'exemple à nos politiques et se rassembler en une seule et unique association ? non ?




79 000 voix pour le NON, 60 000 pour le OUI et 35 000 personnes, dont certaines présentes depuis 24 ans, exclues de vote au référendum, ça suffit !

Lorsqu'il a été négocié , l’accord prévoyait une durée de présence de 20 ans d’où la limite du 31 décembre 1994 puisque le référendum pouvait être déclenché dès 2014. Mais aujourd’hui, nous sommes en 2018, cela fait 24 ans ! S’il y avait un second référendum cela en ferait 26 ans et 28 en cas de troisième. Ce n’est pas admissible !

Il faut se mobiliser parce qu’on ne peut confisquer notre avenir en empêchant de voter, des personnes, qui sont parties intégrantes de la société calédonienne et la construisent chaque jour depuis des dizaines d’années.

Cette démarche n’est pas politicienne, d’ailleurs tous les responsables politiques non-indépendantistes désireux d’apporter leur aide sont les bienvenus. Cette démarche est une question de démocratie, de droits humains, de ne pas laisser la Nouvelle-Calédonie dériver vers une république bananière qui deviendrait indépendante par défaut, en empêchant une partie de la population de voter. Il faut s’organiser et se battre !

Je me mets à la disposition de toutes les personnes qui souhaitent se structurer en collectif car, présentes après le 31 décembre 1994 en NC, elles n’ont pu voter pour le référendum. Je peux fournir les éléments juridiques et politiques nécessaires à ceux qui souhaitent s’investir dans ce combat.

Vous pouvez me contacter en message privé ou par téléphone : Virginie Ruffenach : 78 24 16‬

Source page FB de VR



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune