Connectez-vous

Yves Dassonville et Alain Christnarcht : les "sages femmes" de l'après ADN

Vendredi 18 Mars 2016

"Sage femme" pour ne pas dire accoucheur de l'après accord de Nouméa ..c'est en ces termes qu'Alain Christnarcht et Yves Dassonville se présentent à mots très mesurés, comme s'ils craignaient de ne pas être compris ..sur RRB puis sur NC1ère. Nous y sommes ! au coeur du sujet de fond. enfin !
Espérons que ce "débat" sera ouvert sur la société civile et qu'il ne sera pas confisqué par les états majors politiciens, élus certes, mais que pour un temps. Alors messieurs les médiateurs, nous vous remercions de nous tenir au courant via la presse , en direct et régulièrement.
Ce qui est rassurant c'est que dans le mot "sage femme" il y a la sagesse , les valeurs de la féminité et surtout celle qui donne la vie, alors soyez inspirés messieurs l



Yves Dassonville et Alain Christnarcht  : les "sages femmes" de l'après ADN
C'est dans ce contexte que la 1ère séance plénière de travail sur l'avenir institutionnel et sociétal de la Nouvelle-Calédonie s'est tenue au Haut commissariat ce vendredi pluvieux avec au tour de la table la classe politique calédonienne.
L'objet est de commencer à rédiger un document "martyre" qui sera ensuite retravaillé lors du prochain comité des signataires d'octobre 2016.  

L'enjeu aujourd'hui est de pouvoir trouver localement, une méthode de travail qui convienne à tous les partis politiques comme cela a été précisé dans les conclusions du dernier Comité des Signataires.
Parmi les difficultés : travailler en Nouvelle-Calédonie car, en vieux briscards des négociations calédoniennes , ils savent très bien que la pression locale fait souvent changer le point de vue des uns et des autres, et qu'il est souvent plus confortable de travailler à Paris ..loin de la pression de la rue  et des lobbies.
Mais voilà, si certains calédoniens veulent s'émanciper au sein ou pas de la République il va bien falloir avancer, écrire, rédiger ce qui rassemble avant ce qui divise.
Une nouveauté est apparu lors de l'interview d'Yves Dassonville sur RRB ; se mettre d'accord sur des valeurs communes.
Très intéressant en effet et vrai sujet de fond, quelle société voulons nous pour nos enfants ?
En effet,  si pour certains les valeurs universelles de la déclaration des droits de l'homme semblent une évidence , comment rédiger un nouveau "préambule" en tenant compte de la "charte des valeurs Kanaks" où le moins que l'on puisse dire est que la place de la femme n'est pas si proche de celle des valeurs de la république , pour ne citer que cet exemple .
La république laïque doit-elle faire passer ses valeurs après celle de la coutume ? ou de la religion?  au 21ème siècle ? D'ailleurs, les valeurs de la Nouvelle-Calédonie ont elles une place pour la laïcité ?
Comme également concilier la vision économique marxiste du nord avec celle libérale du sud etc.... et tout ce que cela implique comme choix de société, on a parlé du Nickel mais il y a de nombreux autres sujets dont la fiscalité et l'article 27 qui divisent.

Plusieurs missions de "médiateurs", sont attendues d'ici octobre , une chaque mois, pour progressivement et avec prudence, accoucher d'un premier texte sensé rassembler avant de passer aux sujets qui fâchent , comme le référendum oui /non pour transmettre les pouvoirs régaliens, ou encore celui d'un éventuel troisième accord...ou encore répondre à la question de la citoyenneté et donc déterminer comment on devient calédonien , ce qui touche près de 20 000 personnes privés du droit de vote par la grâce de Jacques Chirac en 2007,  mais ayant pourtant plus de 10 ans de résidence et leurs IMM (Intérêts moraux et matériels) sur le Cailloux. Mais "chut" ne pas parler des sujets qui fâchent,  pas encore ...ceux là n'intéressent que pour les élections présidentielles, législatives ou communales.
Ce qui est certain c 'est que l'agenda avance et qu'il va falloir se mettre à peu près d'accord avant 2017 pour ne pas que les élections présidentielles puis législatives ne viennent polluer la démarche calédonienne qui elle est très claire comme tout le monde le sait !
Bon courage à tous, il faut bien commencer l'accouchement, pour le bien du bébé et sans trop abimer la maman....fragilisée par une crise économique et bientôt sociale ...




Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune