Connectez-vous

Visite de chantier du futur lycée polyvalent du Mont-Dore

Vendredi 23 Septembre 2016

Objectif : rentrée 2017
Cinq mois avant la rentrée 2017, une visite de chantier du futur lycée du Mont-Dore est organisée samedi 17 septembre. A cette occasion, une présentation des conditions de fonctionnement, de l’offre de formation et des perspectives d’accueil des élèves sera effectuée, en présence notamment d’Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge de l’enseignement, et de Jean-Charles Ringard-Flament, vice-recteur de la Nouvelle-Calédonie.



Visite de chantier du futur lycée polyvalent du Mont-Dore

Cinq mois avant la rentrée 2017, une visite de chantier du futur lycée du Mont-Dore est organisée samedi 17 septembre. A cette occasion, une présentation des conditions de fonctionnement, de l’offre de formation et des perspectives d’accueil des élèves sera effectuée, en présence notamment d’Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge de l’enseignement, et de Jean-Charles Ringard-Flament, vice-recteur de la Nouvelle-Calédonie.

Le contexte
La volonté de construire un lycée au Mont-Dore date de la loi organique du 19 mars 1999 qui indique que « L’État assure jusqu’à leur terme le financement des opérations de réalisation des lycées d’enseignement général, technique et professionnel du Mont-Dore et de Pouembout qu’il a engagé avant que le transfert ne soit effectif ». Cet engagement, confirmé lors du Xe Comité des signataires du 6 décembre 2012, s’est concrétisé en octobre 2014 par les premiers travaux de terrassement.
Les bâtiments du futur établissement scolaire se situent aujourd’hui sur la commune du Mont-Dore, près du quartier de Saint-Michel, sur un terrain de six hectares. La construction, financée à 100 % par l’État, a été estimée à 5 milliards de francs, dont 4,9 milliards de francs destinés aux travaux et 100 millions aux équipements, auxquels s’ajoutent 120 millions d’équipements pédagogiques.
Le lycée polyvalent du Mont-Dore est un établissement public d’enseignement de la Nouvelle-Calédonie. Ce nouveau statut, adopté par le Congrès le 28 septembre 2015, donne une large autonomie pédagogique et éducative à l’établissement, et lui permet de s’adapter au contexte local. Son conseil d’administration inclura la participation des représentants des conseils coutumiers. Son projet d’établissement et son contrat d’objectifs mettront également en oeuvre les objectifs définis dans le projet éducatif de la Nouvelle-Calédonie

Quels collégiens seront concernés ?
Le Lycée polyvalent du Mont-Dore sera un lycée de proximité, puisque les élèves des collèges du secteur du Mont-Dore (Plum, Boulari), de Yaté, et le collège de Normandie (sectorisation double avec le Lycée du Grand Nouméa) seront directement concernés. Le lycée polyvalent Jules-Garnier et le Lycée professionnel commercial et hôtelier Auguste-Escoffier bénéficieront d’un allègement d’effectifs et donc de meilleurs conditions d’enseignement. Mais il s’agit également d’un lycée Pays, attendu que les formations professionnelles proposées seront pour certaines uniques sur le territoire (métiers de l’environnement ou du numérique).

Quelles ouvertures de classes en 2017 ?
17 classes ouvriront leurs portes en 2017, elles permettront d’accueillir 372 élèves.

> Pour les cursus scientifiques :
- Cinq classes de seconde générale et technologique,
- Une 1ère technologique option STI2D (sciences et technologies pour l’industrie et le développement durable)

> Pour les formations professionnelles :
- Le CAP Agent de propreté et d’hygiène (classes de 1re et 2e année)
- Le CAP Propreté de l’environnement urbain (1re année)
- Le CAP agricole Jardinier paysagiste (1re année)
- Le CAP agricole Métiers de l’agriculture (1re année)
- Le BAC pro Hygiène propreté stérilisation (classes de 2de, 1re et terminale)
- Le BAC pro Gestion des pollutions et protection de l’environnement (classe de 2de)
- Le BAC pro Systèmes numériques (classe de 2de)
> Pour les formations post BAC : Deux classes de 1re année de BTS, dans les spécialités « Systèmes Numériques » et « Métiers des services à l’environnement ».

Et ensuite ?
> En 2018, 9 classes supplémentaires ouvriront, pour un accueil de 597 élèves.
> En 2019, l’établissement aura ouvert la totalité de ses sections : 762 élèves seront intégrés dans 32 classes.
> L’internat, qui compte 100 places, ouvrira ses portes en 2018. Cependant, des élèves internes pourront être accueillis dès 2017, grâce à une collaboration avec le lycée du grand Nouméa.

Une pédagogie adaptée
Le lycée du Mont-Dore proposera une offre de formation complète, entre voie professionnelle, voie technologique et voie scientifique. Objectif : promouvoir et valoriser, aux côtés du bac S, les formations et les carrières des domaines scientifique et technique et ouvrir la voie vers des études supérieures longues. Très concrète, l’offre de formation se veut donc adaptée aux réalités de terrain avec :
 un horaire important d’activités expérimentales en groupe à effectif réduit,
 une démarche pédagogique de projet qui favorise l’apprentissage du travail collectif et développe l’autonomie de l’élève,
 un équilibre, entre l’analyse et l’action,
 une ouverture vers l’extérieur : conférences, visites, liens avec des industriels et des chercheurs,
 une réflexion sur les problématiques du citoyen de demain.

L’offre de formation
La 2de générale et technologique offrira plusieurs enseignements d’exploration :
o Sciences économiques et sociales (SES)
o Principes fondamentaux de l’économie et de la gestion (PFEG)
o Littérature et société (LITSO)
o Méthodes et pratiques scientifiques (MPS)
o Sciences de l’ingénieur (SI)
o Création et innovation technologique (CIT)

>> Après une seconde générale et technologique, les élèves auront le choix entre deux voies :

 Vers un BAC général, avec les différentes séries (L, ES, S option Sciences de la Vie et de la Terre ou Sciences de l’Ingénieur) dont l’ouverture est prévue en 2018. Une option section européenne anglais sera ouverte ainsi, que les langues et cultures kanak (option Drehu Nengone) et culture kanak obligatoire. Concernant l’offre de langue : LV 1 anglais, LV II : espagnol et japonais.

 Vers un BAC technologique :
o La série STI2D (sciences et technologies pour l’industrie et le développement durable), avec les spécialités «Architecture et construction » et « Systèmes d’information et numérique », ouvertes dès 2017.

>> Pour une professionnalisation dès la seconde, les élèves pourront s’orienter directement vers des CAP et des BAC PRO. Les spécialités retenues sont adaptées aux réalités économiques de la Nouvelle-Calédonie.
 CAP Agent de propreté et d’hygiène
 CAP Propreté de l’environnement urbain, collecte et recyclage (Nouveau sur le territoire)
 CAP agricole Jardinier paysagiste
 CAP agricole Métiers de l’agriculture
 BAC PRO Hygiène propreté stérilisation
 BAC PRO Gestion des pollutions et protection de l’environnement
 BAC PRO Systèmes électroniques et numériques (Nouveau sur le territoire)

Les formations après BAC
Deux formations supérieures de type BTS sont ouvertes au lycée du Mont-Dore :
 BTS Métiers des services à l’environnement (Nouveau sur le territoire)
 BTS Systèmes Numériques (Nouveau sur le territoire)

Source gouvernement



Archives des Communes