Connectez-vous

Une visibilité accrue pour l’Océanie au sein de l’Assemblée générale des Nations Unies

Vendredi 2 Janvier 2015

Fort de son tout nouveau statut d’observateur permanent à l’Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS) entend plus que jamais faire entendre le point de vue des pays océaniens sur les problématiques régionales et internationales du développement.



@SPC
@SPC

 
La CPS a officiellement obtenu le statut d’observateur permanent la nuit dernière, suite à l’adoption d’une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
 
Présenté par la délégation fidjienne, le projet de résolution sur l’octroi du statut d’observateur à la plus grande organisation régionale d’aide au développement du Pacifique et sa participation future aux sessions et aux travaux de l’Assemblée générale s’inscrivait dans le droit fil d’une décision prise lors de la huitième Conférence de la Communauté du Pacifique, tenue en novembre 2013 et présidée par les Fidji. En sa qualité d’observateur, la CPS pourra également faire des déclarations devant l’Assemblée générale des Nations Unies.
 
Le Directeur général de la CPS, Colin Tukuitonga, a accueilli la nouvelle avec satisfaction et qualifié cet événement d’avancée majeure pour la Communauté du Pacifique.
 
'Grâce à son statut d’observateur permanent auprès de l’Organisation des Nations Unies (ONU), la CPS espère pouvoir mieux faire comprendre à la communauté internationale l’ampleur et la spécificité des défis auxquels sont confrontés les pays du Pacifique, de sorte que ceux-ci soient davantage pris en compte par les décideurs.'
 
'Nos membres souhaitent que les liens privilégiés qui unissent désormais la CPS à la famille onusienne aboutissent à une concrétisation des aspirations des populations océaniennes',' a déclaré M. Tukuitonga.
 
Dans un communiqué, le Représentant permanent des Fidji auprès de l’ONU, S.E. Peter Thomson, s’est exprimé en ces termes : 'Nous nous félicitons de l’octroi du statut d’observateur permanent à la CPS, une décision qui tombe à point nommé, alors que nous élaborons de concert le programme de développement pour l’après-2015.'
 
La CPS est une organisation internationale d’aide au développement, contrôlée et supervisée par ses 26 membres, dont 22 États et Territoires insulaires océaniens, auxquels viennent s’ajouter la Nouvelle-Zélande, l’Australie, la France et les États-Unis d’Amérique.
 
Fondée en 1947, la CPS met les compétences et les capacités de ses agents du monde entier au service des peuples océaniens, au travers d’une gamme étendue de prestations techniques et scientifiques essentielles dans divers domaines, notamment la santé publique, la pêche, l’énergie, le développement agricole, la réduction des risques de catastrophe et la statistique.

Florence Dhie



Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie