Connectez-vous

Tourisme : La province Sud mise sur la qualité d’accueil en tribu

Vendredi 30 Juin 2017

Une fois n’est pas coutume, ce sont les professionnels du tourisme qui jouent les touristes ! Depuis lundi, le circuit « Eductour- accueil en tribu », organisé par la province Sud, offre l’opportunité aux responsables de structures touristiques ou porteurs de projets en tribu de découvrir les offres existantes. Les participants viennent de l’Île de Pins, Yaté, Thio, La Foa ou encore Bourail.



Cap vers Sarraméa, mardi matin, après une nuit passée à la tribu de Ny à Bourail. C’est aux Délices des jumelles que la dizaine de professionnels du tourisme, qui suivent du 26 au 29 juin le circuit Eductour, s’arrêtent pour leur deuxième escale. Ils y sont reçus par Daniel Watton et sa fille Andréane. Après la coutume, les participants sont invités à visiter la caférie familiale en compagnie du maître de céans. « C’est mon père qui a commencé à cultiver le café, informe Daniel avec fierté. Il nous a transmis son savoir-faire, et aujourd’hui nous poursuivons cette tradition familiale ». Andréane prend le relai pour expliquer le processus de fabrication artisanale du café, puis vient le moment de la dégustation.

Pour ces professionnels de l’hébergement, de la restauration et des activités de loisirs en tribu, l'objectif est non seulement de découvrir mais aussi de partager des expériences avec leurs homologues pour améliorer la qualité de leurs offres. « La mission de cette opération est de leur permettre de se rencontrer, d'échanger sur les différentes pratiques et aussi pour qu’ils puissent développer leur propre réseau », explique Larry Winchester, responsable du bureau d’animation économique pour la zone Nord, à la province Sud.

Vers une professionnalisation de l’accueil en tribu

Cette opération illustre la volonté provinciale d’accompagner les prestataires touristiques dans la professionnalisation de leur activité. Dans cette optique, la collectivité a sollicité l’appui de la CCI pour proposer des formations culinaires. Un premier Eductour avait été organisé en octobre 2016 à Lifou sur le thème du camping. Cette année le focus est mis sur « l’accueil en tribu » avec au programme la découverte des offres en province Sud. Les visites durant quatre jours sont complétées par des ateliers pratiques, comme « l’accueil téléphonique » qui a été animé par les agents de l’office du tourisme de La Foa. Ces actions contribuent à structurer l’offre de l’accueil touristique en tribu et permettent de préparer les professionnels en vue d’un projet de labélisation.

Découvrir, échanger et s’inspirer !

En fin de matinée, direction la tribu de Oui Poin à Sarraméa, chez Elise Médiara. Cela fait plus d’une quinzaine d’années que la tribu s’est orientée dans l’accueil des touristes. Un souhait validé par les coutumiers à l’époque, mais aujourd’hui, seuls Elise et son fils Yoan poursuivent leur activité en proposant une table d’hôtes et de la randonnée équestre. Ils ont reçu un soutien financier de la Province pour construire un dortoir et mettre la cuisine aux normes. Marie-Hélène Médiara, propose, au sein de la tribu, une visite guidée pour découvrir les plantes médicinales.

Malgré l’éloignement, les tribus ont la cote auprès des touristes métropolitains et même internationaux ! « J’ai reçu des Anglais, des Ecossais, des européens de l’Est ! assure Felix Réumoin, gérant d’un camping à la tribu de Ny. Maintenant avec Internet, ils nous trouvent facilement. Ils viennent au fin fond de la tribu et sont enchantés par ce qu’ils y découvrent ! »

Louis Ouetcho, Yaté, projet de guide en tribu

« Mon projet est au stade de réflexion. Je voudrais proposer une randonnée pédestre avec visite du bagne et pourquoi pas une descente en tyrolienne et une balade en pirogue. Je dois, pour cela, me former pour être guide. Parallèlement, je suis conteur donc je peux aussi proposer des animations en tribu. »

Marie Tamai, Thio, projet de tressage

« Je voudrais faire découvrir l’artisanat de la tribu de Saint-Michel. Je fais partie de l’association culturelle Neyee (feuille de bambou), et jusqu’à présent nous vendons nos produits dans les marchés ou bien à la maison commune. Mais j’aimerais construire au sein de la tribu une maison dédiée au tressage pour exposer nos produits et valoriser notre savoir-faire artisanal. » 

Source province Sud



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations