Connectez-vous

Tahiti : Signature, jeudi matin, d’un accord préalable à l’ouverture de lignes aériennes avec la Chine

Jeudi 28 Août 2014

Une délégation de la CAAC (Aviation Civile chinoise), arrivée cette nuit, sera reçue officiellement jeudi matin, à la Présidence, annonce le service de la communication.



Tahiti : Signature, jeudi matin, d’un accord préalable à l’ouverture de lignes aériennes avec la Chine
 
A 10h30, le Président Gaston Flosse recevra Monsieur Li Jiaxiang, administrateur de la CAAC et sa délégation. La rencontre est prévue dans son bureau.
Une demi-heure plus tard, une séance plus formelle (discours) sera organisée dans le salon d’honneur, à l’issue de laquelle seront signés les protocoles d’accord aériens entre la Chine et la Polynésie française.
Et la Présidence de rappeler pour information que depuis le statut de 2004, la Polynésie française est compétente pour accorder l’ouverture des lignes aériennes, c’est même une des avancées majeure du statut. Cette compétence est spécifiquement prévue par l’article 14 du statut, pour les destinations ne se situant pas sur un territoire de la République.
L’accord qui sera signé jeudi sera donc conclu entre les autorités chinoises de l’aviation civile et la Polynésie française, permettant l’ouverture de lignes aériennes entre la Chine et la PF, au départ et à destination des deux pays, puisqu’il s’agit d’un accord de réciprocité.
Cet accord est un préalable indispensable pour que les compagnies, notamment chinoises, désireuses d’ouvrir des lignes directes au départ des aéroports chinois vers la PF soient autorisés à le faire par leurs autorités aéroportuaires. Il s’agit donc bien d’un accord bilatéral entre pays, et non pas avec des compagnies aériennes.
Cet accord a été amorcé en juin 2013 lors de la visite de Michel Paoletti en Chine, et dont l’accord de principe a été validé ensuite par le Président Gaston Flosse en décembre 2013 lors de sa visite à Pékin et sa rencontre avec le Président de l’aviation civile chinoise.
La signature qui interviendra jeudi viendra compléter un autre précédent préalable, désormais réglé, à savoir la question des visas, puisque les touristes chinois désireux de se rendre en PF seront désormais dispensés de visas pour des séjours de moins de quinze jours en passant par des agences de voyage agréées en Chine.
 

FLG/Tahitinews



Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie