Connectez-vous

Tahiti : Les ambitions touristiques de Geffry Salmon exprimées au salon Top resa

Jeudi 26 Septembre 2013

Le ministre du tourisme de Polynésie française, Geffry Salmon, s’est rendu, mardi à Paris, sur le très beau stand de Tahiti Tourisme au salon IFTM (International French Travel Market) Top Resa. Il s’est longuement entretenu avec les professionnels du secteur venus tout spécialement pour promouvoir la destination. Puis, il a accueilli chaleureusement et couronné, dans le pur respect de la tradition polynésienne, Sylvia Pinel, ministre du Tourisme du gouvernement du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.



Tahiti : Les ambitions touristiques de Geffry Salmon exprimées au salon Top resa
 
« Par ma présence, ici à Paris, je marque mon soutien au tourisme polynésien en général, mais aussi à la société Aviareps, chargée de nous représenter sur les marchés français et européens » a d’emblée précisé Geffry Salmon, en présence de Gilles Gosselin, le directeur général de la société Aviareps présent sur le stand de Tahiti et ses îles.

Interrogé sur la politique touristique que compte mener le gouvernement du Président Gaston Flosse, Geffry Salmon a indiqué : « Nous souhaitons redonner une dimension culturelle, une dimension environnementale et humaine à notre tourisme. Et ce, notamment, au travers d’aménagements avec la création de zones touristiques telles que le Mahana Beach ou, sur Moorea, la reprise de l’ex club Méditerranée. Mais aussi avec la recherche de produits touristiques événementiels en résonnance avec l’attente des visiteurs potentiels, ou bien encore grâce à un repositionnement et une harmonisation de l’image de la destination destinés à créer une identité forte, commune à tous les marchés, fédératrice et concurrentielle pour Tahiti et ses îles ».

Une recherche d’authenticité

De même au niveau aérien, le gouvernement mettra tout en œuvre pour que « l’offre en sièges soit  renforcée et ses prix maîtrisés ». Concrètement, les mois à venir verront donc la naissance d’infrastructures avec des activités de loisirs mis à la disposition des touristes. « Ces infrastructures respecteront une politique verte. Par exemple en matière de climatisation » a indiqué Geffry Salmon. « Nous devons faire évoluer le produit et c’est la réflexion qui anime le gouvernement » a t’il encore précisé.

De surcroît, le ministre a plaidé pour « la recherche d’une authenticité à travers la danse et d’autres produits culturels que nous mettrons en avant ». Toutes ces mesures destinées à relancer durablement le tourisme s’accompagneront de baisses tarifaires dans le secteur aérien : « Les premières baisses, sur lesquelles nous travaillons concernent essentiellement la basse saison. Le but est d’avoir une politique commerciale un petit peu plus agressive mais aussi plus souple et réactive. Je pense notamment aux ventes de dernières minutes. Ce qui n’empêchera pas, bien entendu, la recherche d’améliorations du produit aérien lui-même. Les efforts doivent être menés sur les deux fronts, tarifaire et qualitatif ».

Réguler les tarifs aériens

Et le ministre polynésien du tourisme de marteler : « On me dit toujours que la Polynésie est lointaine. Et bien moi, je pense que la Polynésie est ailleurs. Cela n’a rien à voir avec le fait d’être proche où éloignée ». Autrement dit, la destination n’a rien perdu de son originalité et de son charme si particulier. Le tout est de la rendre accessible, ce à quoi s’attache le gouvernement. « Je pense qu’alors nous pourrons travailler sur la haute saison. Avec peut-être une mise en concurrence, en compétition, qui permettra que les tarifs soient régulés » a-t-il ajouté.

Interrogé sur la question des visas chinois, Geffry Salmon a indiqué qu’il n’irait pas au-delà des propos du Président Gaston Flosse « qui conduit ce dossier ». Il a néanmoins rappelé que des solutions avaient déjà été formulées pour faire en sorte que des étrangers qui entrent sur le territoire, pour un séjour inférieur à quinze jours, puissent se voir délivrer un visa. « Le Ministre de l’Outre-mer a dit qu’il s’en ouvrirait auprès du Ministre des Affaires étrangères. Nous espérons que cela soit possible dans les délais les meilleurs » a confié Geffry Salmon.


 

 
 

Source : Tahitinews



Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie