Connectez-vous

Succès grandissant pour les couleurs de Deva

Mardi 16 Septembre 2014

La 2e édition des Couleurs de Deva a réuni plus de 6 500 visiteurs, les 13 et 14 septembre. Un melting-pot d’activités sportives et culturelles pour petits et grands, des échanges de savoirs traditionnels et des moments de partage entre les différentes communautés ont rythmé ces deux jours. Succès garanti !



© Fabrice Wenger
© Fabrice Wenger
 
Durant deux jours, les communautés kanak, européenne, caribéenne, arabe, polynésienne, vietnamienne, indonésienne, réunionnaise, japonaise, chinoise, thaïlandaise et africaines se sont retrouvées sur le domaine provincial de Deva, haut-lieu de l’histoire calédonienne, pour célébrer l’échange et le partage. Cette manifestation unique permet à l’ensemble des communautés de se rencontrer et d’échanger, le tout dans un esprit festif et convivial. Elle s’inscrit dans le cadre du Mois de la citoyenneté et fait la part belle aux danses traditionnelles et modernes, aux savoirs ancestraux, aux arts culinaires et aux activités de pleine nature.
 
Cette année, plus de 6 500 visiteurs ont fait le déplacement pour ce 2e rendez-vous des Couleurs de Deva, soit 1 500 personnes de plus que l’année précédente. « Nous avons la mine, le lagon, les paysages… Certes mais aussi ce qui fait la richesse de la Nouvelle-Calédonie, c’est vous. Toutes ces communautés rassemblées et qui veulent bâtir ce vivre-ensemble, cette société de destin commun pour laquelle nous oeuvrons », a résumé Dominique Molé, 3e vice-président de la province Sud lors de la coutume d’ouverture le samedi 13 septembre.

La danse à l’honneur

© Fabrice Wenger
© Fabrice Wenger
 
Pour cette deuxième édition des Couleurs de Deva, l’aire coutumière Ajië-Aro a participé à cet événement. Le président du conseil de l’aire a rappelé lors de la coutume d’ouverture que « sur cette terre, le passé a été douloureux mais aujourd’hui on avance. Nous allons vivre ensemble ces deux journées ». Et Tony Déa, président du GDPL Mwé Ara, d’insister sur le choix emblématique du lieu : « On a abandonné le retour sur cette terre pour permettre le développement économique de la région et pour que cet endroit devienne un lieu symbolique pour construire le destin commun. Il faut lutter contre les égoïsmes, se dépasser et construire ensemble notre citoyenneté. »
 
Au sein du village, installé sur le site du centre d'activités de Poé (CAP), les spectacles se sont enchaînés dans les espaces extérieurs, mais aussi dans le Chapitô de Nouvelle-Calédonie avec des compagnies professionnelles de danse contemporaine. Et ils ont conquis le public. Damien a été enchanté par le spectacle La grande fabrique des Mots de la compagnie Cirque Rouage : « j’ai adoré. Je l’ai recommandé à tous mes amis présents sur le site. » Côté jeune public, un joli conte aborigène sur la naissance du soleil et des étoiles a été mis en musique par un personnel de la bibliothèque Bernheim. Emerveillement et rires se sont succédés dans le petit Chapitô qui s’est aussi transformé en lieu d’apprentissage avec différents ateliers. Margaux, 3 ans, est restée médusée devant le son du Didgeridoo : « tu as vu Maman le bruit de ce bâton en bois ? Je veux en faire. » Les visiteurs ont aussi pu découvrir une très belle exposition photo qui mettait en scène les différentes communautés ainsi que la bibliothèque ambulante avec la présence de deux illustrateurs de BD.
 
Mais ce week-end n’était pas seulement culturel mais aussi sportif. Les festivaliers ont ainsi pratiqué de nombreuses activités de pleine nature comme les balades pédestres, ou à VTT, et pour les petits des balades à poney, de la glisse dans le creek salé avec le canoë-kayak ou du stand-up paddle. Et pour compléter ce panel d’activités, une visite botanique du marais Fournier et une visite archéologique de la vallée Taboue et de la Citadelle ont été proposées, rencontrant un franc succès. Deux jours pour tout faire, ce n’était pas de trop. Rendez-vous l’année prochaine avec encore plus de découvertes et de partage et toujours ce fil conducteur, la valorisation des communautés.

Pour en savoir plus et voir d'autres photos 
 

FLG/Source : Province Sud



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune