Connectez-vous

Steeve Hamblin : le beau parcours d’un élève turbulent

Mercredi 16 Novembre 2016

Au lycée Lapérouse, Steeve n’était pas l’élève le plus discipliné. Mais cela ne l’a pas empêché de réaliser un beau parcours professionnel au Congrès où cet homme chaleureux et enthousiaste occupe un poste de chef de section au sein de la direction du patrimoine et de l’informatique.



Steeve Hamblin : le beau parcours d’un élève turbulent


Rentré au Congrès de la Nouvelle-Calédonie en 1993 pour remplacer un congé maternité, Steeve Hamblin y a finalement passé toute sa carrière. Et quelle carrière ! De la saisie en passant par la comptabilité et l’informatique, Steeve a occupé de nombreux postes et a réussi, au fil des ans, à gravir les échelons pour devenir, en 2012, chef de la section du patrimoine au sein de la direction du patrimoine et de l’informatique. « C’est un parcours dont je suis fier ! », explique Steeve dans un large sourire. « Au lycée Lapérouse, j’ai dû battre le record de blâmes ! Ce n’était donc pas gagné d’avance ! »

Gestion prévisionnelle

Il faut dire que son travail au Congrès le passionne. « Ce qui me plaît, c’est la polyvalence », confie-t-il. « Je gère le matériel, les bâtiments de l’institution, je m’occupe de finances, des baux de location, je mets en place des tableaux de suivi pour parvenir à une gestion prévisionnelle des dépenses et améliorer nos pratiques, c’est vraiment très varié ! » Sa palette d’interventions le conduit même à gérer les espaces verts. « J’ai beaucoup de chance car les plantes sont ma passion », précise ce collectionneur de bonzaïs. « J’ai ainsi privilégié les plantes endémiques devant le Congrès et créé un jardin réunissant des plantes des 3 provinces dans la maison de fonction du président », souligne-t-il.

La joie des enfants

Les valeurs humaines sont importantes pour Steeve dont l’investissement au Congrès dépasse largement le cadre strict de sa fiche de poste. Il a par exemple mis en place une amicale en 1996 pour rassembler le personnel et lancé, en 2010, des tournois sportifs inter-administrations. Aujourd’hui ce papa de jumeaux de 3 ans et demi souhaite un peu lever le pied et il cherche de bonnes volontés pour prendre sa relève. Mais il y a une chose qu’il n’abandonnera pas : l’organisation du Noël des enfants du personnel. « J’essaie de leur créer un Disneyland tous les ans et de voir la joie sur leur visage, ça n’a vraiment pas de prix ! »

Source congrès



Les communiqués "Société" | Les archives