Connectez-vous

Sonia Backes réagit sur sa page Facebook

Lundi 31 Octobre 2016

"Je suis profondément choquée par l'intervention de Roch Wamytan ce matin, qui parle de "bavure" de la part des forces de l'ordre."
Je suis convaincue qu'on se trompe de méthode: à force de lâcher aux revendications des indépendantistes, on est arrivés à une situation où une partie de la jeunesse kanak ne se retrouve plus dans rien: ni ordre, ni morale, ni même coutume!
Alors il faut changer de méthode: arrêter de céder, de pardonner, d'excuser, de justifier.



Sonia Backes réagit sur sa page Facebook

"Il faut condamner ce qui est condamnable, sanctionner, punir ce qui doit l'être, immédiatement et de manière juste et sans concession.
Il faut prendre en exemple ces kanak qui réussissent et qui, eux aussi, condamnent la délinquance sous toutes ses formes et qui ont honte des agissements de quelques uns.
Et pour cela, il faut un État fort, décideur, qui n'a pas peur d'être juste pour remettre de l'ordre dans la société Caledonienne. Il faut des élus qui écoutent et qui entendent la majorité silencieuse qui veut vivre en paix, en respectant les règles.

On ne peut plus accepter:
- qu'un jeune de 16 ans qui massacre un camarade remette les pieds au collège le lundi qui suit
- Qu'un chef coutumier nous explique que les délinquants doivent être excusés à cause de l'"État colonial" qui a généré des "problèmes sociétaux"
- Que la liberté de circuler soit remise en cause sur n'importe quel zone du territoire de la République. 
- Que les forces de l'ordre soient prises pour cible, insultées, agressées, menacées.
95% de la population Calédonienne est prise en otage de quelques uns à qui on a fait croire que tout leur était dû.
Le comité des signataires aura lieu dans quelques jours. C'est sur ce sujet que je demanderai que des décisions soient enfin prises!"
Sonia Backes




Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune