Connectez-vous

Sonia Backes prend son envol !

Vendredi 10 Juillet 2015

"Hier soir , j’ai déposé ma démission du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.
Après 6 ans passés au gouvernement, c'est avec beaucoup d'émotion que j'ai pris cette décision.
Depuis plusieurs mois je réfléchis, j'observe, je consulte, désormais le temps est venu de prendre mes responsabilités."



©FrédéricDhie.wwwNCPresse
©FrédéricDhie.wwwNCPresse

"Ma décision repose sur plusieurs constats:
Tout d’abord le fait que, aujourd’hui, les dossiers dont j’ai la charge au gouvernement pâtissent des mauvaises relations qui existent entre la majorité Calédonie Ensemble/indépendantistes et moi.
Ces dissensions s’expliquent par mon opposition à la déclaration de politique générale souverainiste de Philippe GERMAIN et ses alliés, dans laquelle je ne retrouve pas les valeurs qui fondent mon engagement politique.
Depuis trois mois, tous les moyens sont bons pour faire échouer les dossiers sur lesquels je travaille (refus d'inscription de textes, licenciement de mes collaborateurs, attaques personnelles,...)
Je refuse que les agriculteurs ou les personnes en situation de handicap subissent plus longtemps cette situation.
J’ai donc fait le choix de démissionner du gouvernement pour siéger au congrès.
Lorsque j'ai participé à la création du Mouvement Populaire Calédonien il y a 2 ans, nous avons fait le choix de nous affilier à l’UMP afin que nos valeurs soient défendues à Paris. L’UMP étant devenu les Républicains, j'ai souhaité intégrer le groupe des "Républicains " au congrès.
Pendant les élections provinciales nous avons fait de l’union loyaliste notre principal objectif. Chaque soir j'ai expliqué, en tant que tête de liste, aux calédoniens que l’unité de notre famille était essentielle pour l’avenir de la Nouvelle Calédonie. Alors aujourd’hui en participant au groupe des « Républicains », sans perdre notre identité, nous respectons nos valeurs.
Isabelle Lafleur d'une part et les 8 membres du FPU d'autre part ont décidé de rejoindre ce groupe dont j'aurai la charge d'assurer la Présidence.
Si nous restons isolés, si nous préférons insister sur ce qui nous divise plutôt que sur ce qui nous rassemble, si nous privilégions l’éclatement de la droite calédonienne au détriment de l’unité, nous sommes condamnés à disparaitre.
Ce groupe commun respectera les sensibilités de chacun. Nous ne sommes pas d'accord sur tout mais nous partageons l’essentiel et nous sommes d’accord pour unir nos forces et travailler ensemble au redressement de la Nouvelle-Calédonie.
En métropole, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé ou Francois Fillon ne sont pas d'accord sur tout, loin de là, mais ils sont tous Républicains car c'est l'intérêt de la France. C'est aussi, l'intérêt de la Nouvelle-Caledonie.

Certains diront « retour au bercail » et « division ». Je leur répondrai : « responsabilité » et « intérêt général ». Ne tombons pas dans leur piège, restons groupés!" Sonia Backes
 

Florence Dhie/SB



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune