Connectez-vous

Ronald Frère attaqué par un FAKE News sur les réseaux sociaux, contre attaque !

Mercredi 28 Juin 2017

"Je suis victime de Fake News de la part du blog POLITIQUE.NC, outil d'un collaborateur politique de la sphère indépendantiste qui ouvre plusieurs pages Facebook pour communiquer ses insanités et jeter l'opprobre sur les gens.
Cette personne sans courage et sans morale, n'hésite pas à me salir, salir ma famille et mes enfants et profèrent à l'encontre de personnes qui n'ont rien à voir dans la politique, des jugements graves et des révélations fausses et mensongères."




"Les faits relatés sont purement inventés et n'ont aucun fondement si ce n'est que d'avoir renchéri gravement certaines rumeurs. 
Que l'on puisse exprimer des frustrations publiquement peut se comprendre lorsqu'elles sont à l'encontre de personnes exposées politiquement. Mais il faut qu'elles soient fondées, réelles et surtout pas déloyales. 
J'ai par le passé publié mais j'ai toujours signé mon nom et je signe toujours mes écrits. Beaucoup de personnes m'ont exprimé parfois sévèrement leur désaccord mais c'était loyal. Lorsque j'ai aleté le contrôle de légalité dans l'affaire de l'OPT, j'ai signé et j'assume même si cela me coûte et engendre des déboires administratifs. J'ai eu le courage de le faire ouvertement et surtout je n'ai jamais commenté cet acte. 
Par contre lorsque vous avez en face de vous des personnes sans courage, n'ayant aucune crédibilité et sales, qui vous attaquent, salissent, nuisent et se cachent grâce à des outils utilisés pour les réseaux sociaux qui sont logés à Panama, aux Etat Unis, en Australie et qui s'exonèrent du droit car elles sont inattaquables par la justice française qui n'est pas compétente pour agir et totalement démunie. 
Ce n'est plus de la liberté d'expression et notre droit ne nous protège plus. Si le droit ne s'applique pas, alors il n'y plus de droit, alors allons nous devoir faire justice nous même ?
Je constitue les éléments de ma plainte à monsieur le Procureur de la République à l'encontre de ce blog pour démasquer ce pseudo journaliste, mais également contre tous ceux qui publient des insanités qui portent atteinte à la vie privée des personnes et des familles. Je réserve donc mes réponses à la justice. 
Je connait l'identité de la personne et j'attends la preuve pour l'assigner. 
Elle n'agit pas seule, car du 21 juin 2017 date de la publication en milieu de nuit, cette publication a été vue plus de 20.000 fois et partagée toute journée du 22 juin et du 23 juin par le biais de pages qui appartiennent toute à cette même personne. C'est dire la volonté de nuire et la violence de l'attaque. 
Le mal est fait et c'est irrémédiablement collé à votre peau. 
Il est heureux que ceux qui me connaissent savent qui je suis et combien ces allégations sont fausses et me nuiront fatalement. 
Je développerai mes arguments et répondrai points par points lorsque la justice aura fait son travail. 
En tous les cas je remercie les très nombreuses personnes qui m'ont appelé et fais part de leur sympathie et leur confiance. Je suis également étonné de la centaine de demandes d'amis et je suis très touché par ces marques de confiance et de sympathie. 
Que ceux ou celles qui publient ces insanités sachent que j'irai jusqu'au bout et que je débusquerai ces personnes sans courage, irresponsables et dangereuses pour la société. 
Il faut les mettre hors d'état de nuire, car nous avons tous droit à une image, de l'honneur, à la tranquillité et à la protection de nos familles et nos enfants. 
A toutes ces hommes et ces femmes qui partagent, commentent, se gaussent et se nourrissent de propos indignes d'un pseudo journaliste, je vous démasquerai et j'irai vous trouver une à une. 
Il faut que ces agissements cessent et qu'ils soient dénoncés, si vous m'en donner les moyens en m'informant je le ferai et je signerai mes actes.
Merci à tous et n'hésitez pas à publier sur vos murs"

Source Facebook Ronald Frère.



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations