Connectez-vous

Réunion d’associations à la Délégation de la Polynésie française à Paris

Lundi 9 Septembre 2013

Gérald Huioutu, délégué par intérim de la Délégation de la Polynésie française, et son adjointe, Angelina Bonno, ont accueilli, cette semaine, au 28 boulevard Saint Germain, plusieurs associations culturelles et de danses, des artistes ainsi que le président de l’AEPF (Association des étudiants de Polynésie française) de Paris venus échanger, durant près de quatre heures, sur des sujets aussi divers que le prochain festival de danses polynésiennes à Paris, la tenue d’un Marathon Tamure au jardin du Luxembourg ou de manière plus générale le rôle majeur que doivent tenir les communautés polynésiennes dans la valorisation de l’image du Pays.










Lire la suite sur : Réunion d’associations à la Délégation de la Polynésie française à Paris
Follow us: TahitiNews on Facebook



Réunion d’associations à la Délégation de la Polynésie française à Paris
Fin juillet dernier, lors de sa mission à Paris, le président Gaston Flosse avait manifesté sa volonté que les communautés polynésiennes de métropole reviennent rapidement au cœur des préoccupations et des actions de la Délégation de la Polynésie française. Lundi, quelques associations de la région parisienne se sont donc naturellement réunies au 28 boulevard Saint Germain. Désormais, ce lieu aura vocation à accueillir les Polynésiens vivant en France et en Europe et à les soutenir dans leurs projets.
 
« Je suis prêt à vous accompagner », a d’ailleurs clairement affirmé Gérald Huioutu après avoir relayé le message du président de la Polynésie française. Le délégué par intérim a annoncé que les assises des associations se tiendraient prochainement dans les locaux de la Délégation. Ces assises auront pour but de faciliter les échanges et d’évaluer les besoins de chacune des associations. L’organisation commune, durant l’été 2014, d’un Heiva, sera notamment au centre des débats.

Marathon Tamure organisé par l’AEPF de Paris

Au cours de cette réunion, la participation au carnaval tropical et la « professionnalisation » des prestations lors de la Fête de la musique ont été évoquées, tout comme l’idée d’un recensement des artistes polynésiens en métropole ou encore d’une charte culturelle. En outre certains ont avancé l’idée de créer une fédération des groupes de danse. Tous se sont accordés sur la nécessité de se former pour tendre vers une plus grande professionnalisation.
 
« En France, il faut des diplômes pour obtenir des formations » a, d’ailleurs, souligné l’un des participants. L’idéal serait ainsi de certifier les professeurs de danses tahitiennes sur Paris.
Kaiva Flosse, président de l’Association des Etudiants de Polynésie française de Paris a, pour sa part, présenté le Marathon Tamure que l’AEPF compte organiser le 12 octobre de 15 à 19h au kiosque à musique du jardin du Luxembourg. Cet événement marquera la rentrée de l’AEPF. Il a sollicité le soutien des autres associations présentes, notamment pour la chorégraphie, et celui de la Délégation de la Polynésie française à Paris.
 
Selon ses organisateurs, « le tamure marathon rassemblera six associations culturelles polynésiennes et sera l’occasion pour l’AEPF Paris de promouvoir ses activités et la culture polynésienne en profitant de la visibilité exceptionnelle de ce lieu très fréquenté de la capitale ». Par ailleurs, Kaiva Flosse a annoncé la tenue d’un gala, associant culture polynésienne et développement durable, en février 2014. Enfin, il a évoqué le mauvais état du foyer, rue Monsieur le Prince, et les charges annuelles élevées qui obèrent le budget de l’AEPF. Pour faire face à ces difficultés, le bureau de l’AEPF Paris espère pouvoir lever des fonds.
 
 

Concours de Ori Tahiti les 25 et 26 octobre

Concours de Ori Tahiti les 25 et 26 octobre
 
La réunion s’est poursuivie avec la présentation du festival Polynésie Europe qui aura lieu les 25 et 26 octobre prochains à l’espace Reuilly dans le 12è arrondissement de Paris. Ce festival culturel fera la part belle aux danses du Pacifique avec notamment un concours de Ori Tahiti. Plus de vingt associations culturelles de sensibilité polynésienne, venues de toute l’Europe, présenteront leurs meilleurs danseurs et danseuses. Au total, les organisateurs pensent avoir 70 participants.
 
Teanuanua Paraurahi, président du festival a annoncé qu’un jury « prestigieux » était en voie de constitution. Son président sera une personnalité culturelle de Tahiti. La réalisation sera confiée à Bruno Mancel, les moyens techniques ceux de l’espace Reuilly et de France O. Quant à la présentation, elle sera assurée par DJ Maohi. Le festival sera diffusé en direct via le web. Tenuanua Paraurahi a assuré au terme de la réunion que « tous les amoureux de la culture polynésienne y trouveraient leur compte ».

Source : Tahiti News



Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie