Connectez-vous

Réaction aux propos de Mme Sonia Backès sur NC 1ère le jeudi 6 avril 2016

Mardi 12 Avril 2016

"La Fédération des industries de Nouvelle-Calédonie dénonce avec force les propos de Mme Backès au journal télévisé de NC 1ère jeudi 6 avril, instrumentalisant les protections de marché pour régler ses comptes avec la Présidence du gouvernement calédonien :
« On continue à faire des cadeaux puisque la première décision qui a été prise au Congrès sur proposition de Philippe Germain, c’est une nouvelle protection de marché pour une entreprise qui était déjà en monopole en Nouvelle-Calédonie ».



Réaction aux propos de Mme Sonia Backès sur NC 1ère le jeudi 6 avril 2016
La FINC dit :
§ STOP à la politique politicienne menée sur le dos de l’industrie manufacturière ; § STOP aux attitudes destructrices ;
§ STOP au mépris, aux raccourcis.
Les protections de marché ne sont pas des cadeaux offerts par tel ou tel élu politique mais :
a. le résultat d’un processus d’instruction et de décision, long de 4 à 9 mois voire plus dans certains cas, où l’ensemble des parties concernées par le dossier sont consultées et où le gouvernement, dans sa collégialité, valide ou non la mesure de protection de marché.
Le Congrès intervient ensuite sur des modalités plus techniques telles que la création d’une sous position douanière ou le niveau de taxes.
Dans le cas présent, les protections de marché auraient dû être instruites avant la chute du gouvernement fin 2014.
b. un outil de développement économique mis en place dans les années 1980 par les élus politiques, tous conscients à l’époque, de l’intérêt de diversifier l’économie calédonienne. Elles ont pour objet le développement de filières : la plasturgie, la menuiserie aluminium et pvc, le travail du grain, la transformation de produits d’entretien, etc. Que voulons-nous exporter si nous ne développons pas notre industrie ?
Madame Backès instrumentalise un outil de développement économique de la Nouvelle-Calédonie, en omettant de parler des autres secteurs qui ont été protégés à la même période, l’ensemble des dossiers ayant été portés alors qu’elle était au gouvernement !
Instrumentaliser des outils de développement économique à des fins politiciennes nourrit l’aversion des uns envers les autres. A l’heure où les Calédoniens doivent se rassembler et s’unifier pour traverser la crise ensemble, certaines personnes ne proposent que le clivage, la division, l’éloignement... au lieu de porter une vision économique et des solutions réalistes pour relancer la croissance et hisser plus haut, plus loin, plus fort, le développement économique et social de la Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique.
Le comité directeur de la FINC
Nouméa, le 11 avril 2016




Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune