Connectez-vous

Rapport de la Cour des Comptes sur Aircalin

Lundi 12 Juin 2017

Ce rapport est très intéressant car il démontre que la feuille de route politique de cette compagnie est à bout de souffle ...



Rapport de la Cour des Comptes sur Aircalin

Hommage y est rendu à l'excellente gestion du DG Didier Tappero qui a mis en place une nouvelle organisation  avec notamment une direction commercial efficace.
Les comptes sont donc (enfin) à l'équilibre mais le problème ne vient pas de là. Il fait au mieux avec ce qu'on lui demande. On ce sont les politiques et le conseil d'administration d'Aircalin dont le capital est détenu à plus de 99% par le gouvernement calédodien qui décide in fine.

Quelle est la feuille de route politique de cette compagnie publique qui affiche des tarifs de billets d'avion les plus chers du monde ? comment peut -on encore argumenter que "c'est la faute au manque de traffic" , bientôt ce sera la faute des passagers calédoniens si les billets sont si chers.
Car tout le monde sait que si les billets étaient compétitifs (et le nombre de place dans les avions pour les transporter plus nombreuses) pour nos voisins australiens et néozelandais ils viendront aussi chez nous comme ils le font chez nos voisins des Iles du Pacifique !
Le CQFD a été fait avec l'augmentation du traffic de touristes australiens grâce au Contrat de destination, mais il faut aller plus loin.

Quid de l'ouverture sur le monde pour les jeunes calédoniens? faut il attendre de faire ses études en Métropole pour enfin pouvoir voyager à moins  de 100 euros  (12 000F) dans toute l'Europe et au USA pour 60 000 F ?
Comment augmenter le nombre de touristes significativement et remplir enfin nos Hôtels (dont le Sheraton toujours aussi vide et payé par le contribuable) sans baisser le prix des billets?
Il y a certainement un courage politique, y compris de la part des indépendantistes, pour réorganiser le ciel calédonien.
A quand des billets à moins de 20 000 F pour rejoindre l'Australie et delà s'envoler vers le monde?

Alors que faut -il faire continuer à s'accrocher à un vieux schéma q à bout de souffle avec une rentabilité aléatoire et une politique de tarifs chers qui pénalise la population et bloque le développement touristique ou baisser les prix considérablement(on est plus à une subvention près pour des projets pas toujours rentables), ouvrir le ciel et laisser faire le marché avec plus d'avions et plus de traffic et de nouvelles compagnies low coast?

Demandons à Emmanuel Macron ce qu'il en pense ? Voilà un beau dossier pour les prochains députés.

rapport_aircalin2017_002_597079.pdf rapport_aircalin2017-002-597079.pdf  (2.24 Mo)





Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte