Connectez-vous

Province Sud : Explications de vote – COPIL Saint-Louis Sutita SIO-LAGADEC

Jeudi 11 Septembre 2014


"Le bilan du comité de pilotage (COPIL) de Saint-Louis, que vous nous avez transmis, est très instructif.
Ce COPIL a été créé en 2005, par Philippe Gomès, suite aux nombreux problèmes concernant la tribu de Saint-Louis et à plusieurs demandes émanant des habitants de la tribu."



 
"Associant toutes les parties prenantes – les deux chefferies, Wamytan et Moyatéa, des associations de femmes et de jeunes de la tribu, la mairie du Mont-Dore, et l’ensemble des directions provinciales concernées – le COPIL s’est réuni près d’une quinzaine de fois.
Un travail tout à fait remarquable a été réalisé, comme le montre le bilan d’actions de la DEFE en témoigne.
Ce COPIL était une véritable nécessité. C’était un outil indispensable, non seulement pour les habitants de la tribu de Saint-Louis, mais également pour l’ensemble des habitants de la commune du Mont-Dore.
Enfin, ce COPIL était présidé directement par le président de la province, ce qui témoignait de la totale implication de l’exécutif de l’époque.
C’est la raison pour laquelle nous regrettons que cet outil ait été laissé à l’abandon par la précédente majorité. Si, aujourd’hui, les problèmes de la tribu prennent une telle ampleur, c’est principalement dû au fait que la seule instance d’écoute et d’échange qui lui était dédiée a été purement et simplement abandonnée.
En tant qu’habitante du Mont-Dore, je suis convaincue que la sécurité des habitants de cette commune ne se réglera pas en contournant les problèmes de Saint-Louis. Il faut s’attaquer à ces problèmes, les traiter, en concertation avec l’ensemble des acteurs responsables de la tribu de Saint- Louis. Cela vient encore souligner le caractère indispensable de COPIL.
Alors, oui, Monsieur le Président, je salue votre initiative et votre action en faveur de Saint- Louis et du Mont-Dore et je vous en remercie. Mais la tâche sera rude et ardue. Elle le sera d’autant plus que nous devons rattraper 5 années de retard, Monsieur le président, 5 années d’inaction dans
une zone pourtant sensible, qui en avait absolument besoin. Il faudra donc nous armer de patience et de persévérance mais je fais confiance aux futurs membres de ce comité de pilotage, à vous Monsieur le Président, et à notre assemblée."
Sutita SIO-LAGADEC  CE
 

FLG/CE



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune