Connectez-vous

Papouasie occidentale : la réponse prudente du Fer de Lance

Mardi 1 Juillet 2014

Publié le 30 Juin 2014 par Loueckhote Simon in Diplomatie
PORT-MORESBY, lundi 30 juin 2014 (Flash d’Océanie) –

Les représentants et États et territoires membres du Groupe Mélanésien Fer de Lance (GMFL) ont adopté, en fin de semaine dernière, une posture prudente et résolument diplomatique en réponse à une demande d’un groupe séparatiste de Papouasie occidentale (Irian Jaya, province sous contrôle indonésien) qui souhaite obtenir le statut de membre plein de cette organisation subrégionale composée de Fidji, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, de Vanuatu, des îles Salomon et du mouvement politique FLNKS de Nouvelle-Calédonie.



Des militants de la Coalition Nationale pour la Libération de la Papouasie occidentale manifestent pour leur intégration dans le GMFL. On peut lire sur leur banderole: « Nous avons besoin de l'aide de nos frères mélanésiens ».  abc
Des militants de la Coalition Nationale pour la Libération de la Papouasie occidentale manifestent pour leur intégration dans le GMFL. On peut lire sur leur banderole: « Nous avons besoin de l'aide de nos frères mélanésiens ». abc
 
Saisi de cette demande depuis plusieurs mois par une coalition pour la libération de la Papouasie occidentale (West Papua National Coalition for Liberation), le GMFL, lors d’une réunion « spéciale » consacrée à la question, en marge de la tenue à Port-Moresby du 5ème festival des Arts Mélanésiens, a encouragé en substance les parties, à la fois le mouvement requérant, mais aussi le gouvernement indonésien, à se concerter afin d’adopter une position commune sur la question.
 
Le territoire indonésien de Papouasie occidentale, qui constitue la moitié Ouest de l’immense île de Nouvelle-Guinée, a été le théâtre de puis de longues années d’affrontements entre les forces séparatistes papoues et l’armée indonésienne, provoquant aussi, régulièrement, des tensions et des débordements dans la zone frontalière avec la Papouasie-Nouvelle-Guinée riveraine.
L’Indonésie jouit d’un statut d’observateur au sein du GMFL.
En février 2014, une mission de hauts-responsables du GMFL s’était rendue en Papouasie occidentale, sur l’invitation de Djakarta.
Elle avait ensuite rendu un rapport considérant que la question de la Papouasie occidentale était une affaire intérieure à l’Indonésie.
Mais cette mission avait été boycottée par le gouvernement de Vanuatu, à l’époque conduit par le Premier ministre Moana Carcasses, ardent défenseur de la cause papoue.
À l’époque, le gouvernement de Port-Vila mettait en doute la crédibilité d’une telle mission, étroitement encadrée par le gouvernement de Djakarta.
 
Lors de la réunion qui s’est tenue jeudi 26 juin 2014 dans la capitale papoue Port-Moresby, trois des États membres du GMFL (Papouasie-Nouvelle-Guinée, îles Salomon et Vanuatu) étaient représentés par leurs Premiers ministres, sous la Présidence de Victor Tutugoro, du FLNKS (qui assure actuellement la Présidence tournante du GMFL).
Fidji n’avait pas envoyé de représentant.
Le gouvernement fidjien, conduit par le Premier ministre Franck Bainimarama, avait accueilli, mi-juin 2014, le Président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono, à l’occasion de la seconde édition du Pacific Islands Development Forum (Forum de développement du Pacifique insulaire, créé à l’initiative de Suva).
Les deux dirigeants avaient alors annoncé un renforcement de leur coopération et, côté indonésien, le message, avant même ce déplacement, avait été de rappeler que les affaires de la province indonésienne de Papouasie occidentale relevaient du domaine strictement intérieur à ce pays.
L’Indonésie a aussi annoncé de nouvelles enveloppes d’aide à des programmes d’adaptation aux changements climatiques pour plusieurs pays de la zone.
Quant au Premier ministre papou, Peter O’Neill, il a indiqué clairement ors de la conférence de presse suivant la réunion de jeudi dernier qua sa préférence était de pouvoir se pencher sur une nouvelle candidature ayant fait l’objet d’une approche commune et représentative.Pad
 

Source: Blog de Simon Louechote/pad



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune