Connectez-vous

Nouvelle-Calédonie et Australie au diapason

Vendredi 21 Octobre 2016

La visite officielle en Australie d’une délégation, menée par le président du gouvernement, a fait émerger le projet d’un plan conjoint de coopération entre les deux pays. Plusieurs secteurs sont envisagés : éducation, agriculture, commerce, environnement…




Après la récente signature d’un accord avec la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie va désormais travailler sur un programme similaire de coopération avec l’Australie. Cette volonté s’est affirmée pendant l’entretien entre le président Philippe Germain et la ministre des Affaires étrangères australienne Julie Bishop, le 13 octobre, à Canberra. Les échanges, très riches, ont permis de revenir sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, sur le processus d'émancipation, ainsi que sur la situation économique et sociale du pays. Les interlocuteurs se sont aussi arrêtés sur le statut de membre à part entière de la Nouvelle-Calédonie au Forum des Îles du Pacifique qui lui confère une nouvelle position dans la région.

Vers un accord multisectoriel

Un intérêt réciproque de développer les relations entre les deux pays s’est dessiné dans plusieurs secteurs. Ainsi, équivalence des diplômes, partenariats entre établissements scolaires et mobilité des étudiants ont été évoqués dans le domaine de l’éducation. « Pour certains de nos jeunes, et leurs familles, le choix de l’éloignement en Métropole est difficile. Nous avons entamé des discussions pour que les étudiants désireux de suivre un cursus en anglais puissent bénéficier de tarifs préférentiels », explique le président du gouvernement. Un autre thème central du futur plan sera le rééquilibrage des échanges commerciaux et les travaux qui permettront de les faciliter (biosécurité, douanes, reconnaissances de normes, etc.). La gestion de la mer de Corail a aussi été abordée avec la lutte contre les pêches illicites, la collaboration dans la recherche et l’innovation.

Les grandes lignes d’une coopération inédite entre les deux pays ont donc été posées pendant les rencontres ministérielles. Prochaine étape : une proposition de feuille de route qui sera soumise aux autorités australiennes par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie dans les prochaines semaines. « Tous les domaines de coopération n’avanceront pas à la même vitesse, mais nous avons déjà fléché ensemble ceux qui peuvent se concrétiser rapidement », conclut Philippe Germain.

Source gouvernement



Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie