Connectez-vous

Nouvelle-Calédonie et Australie au diapason

Jeudi 5 Novembre 2015

Ce lundi 2 novembre, dans le cadre d’une visite de 24 heures en Nouvelle-Calédonie, Steven Ciobo, ministre australien
 du développement international et de la zone Pacifique, s’est entretenu avec le président du gouvernement Philippe Germain. Les échanges ont porté sur les relations bilatérales entre les deux pays, le tourisme, l’économie ou encore la candidature calédonienne au statut de membre à part entière du FIP.



Nouvelle-Calédonie et Australie au diapason

 
En matière de commerce extérieur, Philippe Germain a d’abord rappelé le très fort déséquilibre de la balance commerciale entre Nouvelle-Calédonie et Australie (13 milliards de francs depuis janvier 2015). Il a indiqué à Steven Ciobo que son gouvernement travaillait actuellement à l'élaboration d’une stratégie export ayant pour objectif de favoriser l’intégration de la Nouvelle-Calédonie sur le plan régional. Le président du gouvernement a présenté le projet de réforme fiscale prévoyant notamment l'instauration d'une fiscalité indirecte qui pourrait conduire à la réduction des droits et taxes à l'importation. Il a également exprimé la volonté du gouvernement de voir les entreprises calédoniennes exportatrices, souvent de taille modeste, être aidées dans leurs démarches auprès des autorités phytosanitaires australiennes. Sur ce point, il a précisé que la voie de la joint venture constituerait certainement un moyen efficace de renforcer les échanges.

« Facilitez-nous la tâche afin d’encourager nos exportations », a demandé en substance Philippe Germain à Steven Ciobo. Et « aidez-nous à développer le tourisme en Nouvelle-Calédonie ». Son interlocuteur a mis en avant les accords de commerce en cours de négociation dans le Pacifique et a reconnu que le tourisme constituait une opportunité économique non négligeable.

Poursuivre la coopération

Les deux hommes ont par ailleurs évoqué le dossier de candidature de la Nouvelle-Calédonie au statut de membre à part entière du Forum des Îles du Pacifique. Le ministre australien a réitéré le soutien de son pays à cette initiative qui aboutirait dès lors qu'un consensus se dégagerait parmi les membres du FIP.

Enfin, Philippe Germain et Steven Ciobo se sont accordés sur l’importance des enjeux de la COP 21 le mois prochain à Paris et du sommet France Océanie, le 26 novembre, pour la défense des intérêts de l'Océanie face aux défis des changements climatiques et du développement durable.

L’entretien n’a pas fait l’objet d’annonces spéciales, mais les deux hommes souhaitent pérenniser ce type d’échanges de nature à renforcer le dialogue politique entre les deux pays et à assurer une coopération plus efficace.




Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie