Connectez-vous

Nouvelle-Calédonie : "L'Etat doit demeurer neutre et impartial", dit Manuel Valls

Jeudi 2 Octobre 2014

A deux jours du Comité des signataires, Manuel Valls a été interrogé à l'Assemblée nationale par le député Philippe Gomès. Le Premier ministre a expliqué que "la Nouvelle-Calédonie ne doit pas être un sujet d'affrontement droite-gauche". Il a également regretté l'absence de l'Union Calédonienne.



Alors que le 12ème Comité des signataires des Accords de Matignon et Nouméa se déroulera vendredi prochain à Paris, le Premier ministre a été interrogé sur le dossier calédonien par le député UDI Philippe Gomès.
 
Manuel Valls qui a assuré que l'Etat sera "neutre et impartial" et que "la Nouvelle-Calédonie ne doit pas être un sujet d'affrontement droite-gauche". Il a regretté l'absence annoncée de l'Union Calédonienne en espérant que ce parti revienne à la table des négociations par la suite. 
 
Le Premier ministre a enfin expliqué, qu'en tant qu'ancien collaborateur à Matignon de Michel Rocard puis de Lionel Jospin (instigateurs des accords de Matignon puis de Nouméa), il était particulièrement attentif à la question calédonienne.
 

FLG/Opinion 1ère



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune