Connectez-vous

Nickel : le Congrès favorable aux exportations

Vendredi 16 Octobre 2015

Le congrès de la Nouvelle-Calédonie s’est adonné à un bel exercice de démocratie, mercredi, au travers de la tenue d’un débat sur les exportations de minerais de nickel.

Le président du congrès M. Thierry Santa, a répondu à la demande d’organisation d’une session extraordinaire sur ce sujet, formulée par le Haut-commissaire de la République.

Cette demande était opérée conformément à la loi. C’est la raison pour laquelle, sa mise en œuvre fut possible, contrairement à la demande formulée quelques jours auparavant par le président du gouvernement qui était entachée d’irrégularité, comme l’a indiqué l’avis du tribunal administratif.



Nickel : le Congrès favorable aux exportations


Lors du débat qui s’est tenu le mercredi 14 octobre durant près de dix heures, les élus ont majoritairement apporté les réponses suivantes aux questions que le Haut-commissaire leur avait adressées :

1) Le schéma minier autorise les exportations vers la Chine, client non traditionnel.
Le congrès estime que les autorisations d’exportations vers la Chine sollicitées par les petits mineurs peuvent donc être autorisées à condition que la teneur du minerai concerné n’excède pas 1,65 % et que la durée d’exportation ne soit pas supérieure à dix huit mois.

2) Le schéma minier n’interdit pas l’augmentation du niveau des exportations vers les clients traditionnels, et notamment le Japon.

3) L’examen des demandes d’exportations sollicitées par les petits mineurs doivent être inscrites à l’ordre du jour du gouvernement. Le congrès a préconisé des délais différenciés pour cette inscription à l’ordre du jour du gouvernement en fonction des demandes et selon qu’elles doivent faire l’objet d’un examen préalable en comité du commerce extérieur minier ou non.

Le président du congrès se félicite qu’un débat nourri, intense sur le sujet du nickel se soit tenu. Celui-ci a certes donné lieu à des échanges parfois vifs mais il a prévalu au final un esprit respectueux entre l’ensemble des conseillers de la Nouvelle-Calédonie qui ont pu librement exprimer leur vision du sujet.

Il formule également le vœu que la volonté du congrès soit respectée par le président du gouvernement qui est le seul à pouvoir fixer l’ordre du jour de l’institution qu’il préside. Institution, faut il le rappeler, qui est compétente pour délivrer les autorisations d’exportations de minerais de nickel.




Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune