Connectez-vous

NCTV : Coup double pour la rentrée !

Mardi 14 Février 2017

La nouvelle chaîne du pays poursuit son développement en organisant une rentrée en deux temps : à la fin du mois, une grille de programmes enrichie et plus lisible sera mise à l’antenne, avec des rendez-vous inédits tous les soirs entre 18h et 20h. Puis en avril, NCTV s’installera dans des studios flambant neufs et annoncera son nouveau nom. Entretien avec le directeur éditorial, Jérémie Gandin.



De gauche à droite : Jérémie GANDIN, directeur éditorial, et Laurent LE BRUN, directeur général de NCTV
De gauche à droite : Jérémie GANDIN, directeur éditorial, et Laurent LE BRUN, directeur général de NCTV
Quelles nouveautés nous annoncez-vous en cette rentrée ?
Nous allons continuer de monter en puissance sur l’actualité : nous vous proposons un journal télévisé tous les soirs de la semaine à 18h, 19h et 20h. Tous les samedis soir à 19h20, un magazine inédit avec en alternance Weari, Entre Terre et Mer, et Les Coulisses ;
et le dimanche, dès 19h20 un nouveau rendez-vous, « NCTV au coeur », avec notre studio mobile installé sur le terrain. A l’antenne, de nouveaux visages vous inviteront à plonger à tour de rôle dans l’économie, la politique, l’agriculture et les sciences. A 20h30, un
documentaire du festival Ânûû-rû Âboro. Nous poursuivrons également les captations de conférences et de spectacles. Quant aux amateurs de sport, ils seront servis avec de nombreux événements en direct. Sur le digital, nous poursuivons nos efforts pour offrir
toujours plus de contenus à notre public, notamment sur Facebook et Youtube. Avec là aussi de plus en plus de vidéos en live.

En quoi votre journal se distingue-t-il de celui de NC1ère ?
Notre approche éditoriale est citoyenne : notre équipe de journalistes raconte le pays tel qu’il est, au plus proche des Calédoniens, qu’ils vivent à Nouméa, en Brousse ou sur les Iles. Nous avons renforcé notre antenne dans la capitale, avec 6 journalistes, et nous
avons ouvert deux nouveaux bureaux : l’un à Ouégoa, l’autre à Poindimié. Nous allons poursuivre ce quadrillage du terrain pour être plus proches, plus réactifs, mieux informés.
Depuis le début de l'année, nous avons repris la main sur la programmation (jusqu’ici cela était assuré à Paris). En cas d’évènement, nous pourrons interrompre les programmes et être en direct à tout moment. Nous avons le projet d’installer des webcams dans tout le pays pour montrer le temps qu’il fait en direct. Tous les gens nous le disent : NCTV nous ressemble, on se reconnaît dans ses reportages. J’invite ceux qui ne l’auraient pas encore fait à regarder au moins une fois notre JT, à 18h, 19h ou 20h, et à se faire leur idée.


Pourquoi vouloir changer le nom de la chaîne alors que NCTV bénéficie déjà d’un fort capital de sympathie ?
Nous en avons débattu ; un sigle a une connotation institutionnelle, ce qui ne correspond pas à notre ligne éditoriale. Par ailleurs, beaucoup de gens confondent encore NCTV et NC1ère. Or comme vous l’avez compris nous ambitionnons d’être différents. Enfin,
ce changement de nom coïncidera avec l’installation des équipes dans de nouveaux studios, et il viendra parachever le renouvellement en profondeur de la grille de programmes. De nombreuses émissions viendront encore enrichir l’antenne à ce
moment-là, avec un talk show quotidien en plateau, des reportages consacrés à l’histoire, un programme court qui mettra les photographes à l’honneur ; nous offrirons plus de documentaires, notamment des documentaires animaliers, de grands films de fiction.
Bref, avec ce nouveau nom, NCTV va rentrer dans une nouvelle ère…
Mais je ne veux pas en dire plus, rendez-vous en avril !

nctv___dossier_de_presse___20170802.pdf NCTV - Dossier de presse - 20170802.pdf  (7.37 Mo)


Source NCTV



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations