Connectez-vous

Mort de Michel Rocard, les premières réactions calédoniennes

Lundi 4 Juillet 2016

La Nouvelle-Calédonie est en deuil à l'annonce de la mort de Michel Rocard. Lire ci-dessous les premières réactions et les interviews des personnalités calédoniennes dans la presse Nationale



Michel Rocard à la CPS  en 2013 photo ©f.dhie-NCPresse
Michel Rocard à la CPS en 2013 photo ©f.dhie-NCPresse
Disparition de Michel Rocard : Le président de la République, François Hollande, a salué une "grande figure de la République et de la gauche"; rappelant son rôle en Nouvelle-Calédonie. L'intégralité du communiqué est consultable en suivant ce lien : www.elysee.fr/communiques-de-pres…/…/deces-de-michel-rocard/


GEORGE PAU LANGEVIN MOM Disparition de Michel Rocard 
C’est avec une profonde tristesse que la ministre des Outre-mer a appris la disparition de l’ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard décédé ce samedi 2 juillet à l'âge de 85 ans.
George Pau-Langevin tient à rendre hommage à ce grand monsieur de la gauche qui a défendu tout au long de sa vie politique des idées et des valeurs toujours porteuses d’espoir, de justice, de vérité, de modernité et de générosité.
La ministre se joint au Président François Hollande qui a salué une "grande figure de la République et de la gauche. Elle tient ici à rappeler l’engagement qui a été le sien lors des tensions en Nouvelle Calédonie où il aura réussi à ramener la paix civile et a été le grand architecte des Accords de Matignon qu’il présentait lui-même comme l’un « des plus beaux souvenirs de sa vie politique ».
Michel Rocard a toujours gardé de l intérêt pour les questions ultramarines; Jusqu'à la fin de sa vie il s'est investi pour l'étude et la défense des pôles sud et nord et pour le Pacifique.
La ministre des Outre-mer adresse à la famille de Michel Rocard, à ses proches et à toute la gauche, ses très sincères condoléances.
Thierry SANTA, Président du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, rend hommage à Michel Rocard

C’est avec une profonde émotion et une grande tristesse que j’ai appris le décès de Michel ROCARD. Sa stature d’homme d’Etat et son rôle de Premier ministre en 1988 furent déterminants dans la signature des Accords de Matignon qui avaient ramené la paix civile en Nouvelle-Calédonie.
Créatif, pragmatique, Michel ROCARD avait su impulser une solution statutaire calédonienne originale et unique dans la République, fondée sur des équilibres innovants, nécessaires à ce retour à la paix civile.
Il y a quelques jours, je saluais d’ailleurs l’anniversaire, le 26 juin, de la signature de ces accords dont il avait été l’initiateur avec à ses côtés Jacques LAFLEUR et Jean-Marie TJIBAOU.
Depuis cette date, Michel ROCARD n’avait jamais cessé de suivre avec intérêt les évolutions de notre territoire. Rarement, depuis le Général de GAULLE, un homme politique de dimension nationale n’a autant fédéré les opinions politiques de tous bords en Nouvelle-Calédonie où il jouissait d’un respect unanime.
Avec lui disparaît la dernière figure historique des Accords de Matignon.
Au nom de l’institution que j’ai l’honneur de présider, je présente mes condoléances et mes regrets à sa famille.


PIERRE FROGIER  Sénateur de Nouvelle-Calédonie
"La Nouvelle-Calédonie a une dette à l’égard de Michel ROCARD"
3 juillet 2016
Pierre Frogier, sénateur de la Nouvelle-Calédonie, signataire des accords de Matignon et de l’Accord de Nouméa, salue avec respect la mémoire de Michel Rocard.

Alors que le territoire semblait s’enfoncer dans un cycle sans fin de violences et d’affrontements, au bord de la guerre civile, Michel Rocard, Premier ministre, a su écouter les Calédoniens. Il a su les comprendre. Il a su les réunir et leur faire confiance.

La Nouvelle Calédonie perd en ce jour un ami.
Michel Rocard a conservé, jusqu’au bout, toute sa passion et son exceptionnelle clairvoyance au service des Calédoniens. Avec passion et raison, il ne les a jamais oubliés.

Comme en témoignent les derniers échanges que Pierre Frogier a eus avec lui, Michel Rocard n’a jamais renoncé à penser et agir pour permettre à la Nouvelle-Calédonie d’échapper à la résurgence des confrontations inutiles et dangereuses que porte la perspective de la sortie de l’Accord de Nouméa par un référendum nécessairement réducteur et brutal.

Pierre Frogier, souhaite ardemment que l’héritage de Michel Rocard ne soit pas galvaudé, et que la voie qu’il a tracée depuis 1988, permette aux Calédoniens de tourner définitivement le dos aux affrontements stériles pour marcher sur la voie d’un nouvel accord.

PHILIPPE GOMES Député de Nouvelle-Calédonie
MORT DE MICHEL ROCARD : LA NOUVELLE-CALÉDONIE SE SOUVIENT ( L'EXPRESS - 3 JUILLET 2016 )
L’artisan des accords de Matignon en 1988, qui ont permis de mettre fin aux violences en Nouvelle-Calédonie, est décédé samedi, à l’âge de 85 ans. Les élus de l’île lui rendent hommage, ce dimanche.
« La Nouvelle-Calédonie pleure celui par qui elle a pu renaître », a déclaré le député Philippe Gomes (UDI) dans un communiqué. Décédé à l’âge de 85 ans samedi, il est largement salué par les élus du territoires d’Outre-mer, puisqu’il a permis de mettre un terme aux violences qui secouaient l’île dans les années 1980.
Le Premier ministre de François Mitterrand avait envoyé sur le Caillou une « mission du dialogue » composée de hauts fonctionnaires et de représentants des églises et de la franc-maçonnerie, qui déboucha le 26 juin 1988 sur la signature des accords de Matignon à Paris.
Philippe Gomes a tenu à rendre hommage à la « méthode Rocard », qui avait permis le retour de la paix, au lendemain du sanglant assaut de la grotte d’Ouvéa, le 5 mai 1988. Cet assaut avait entraîné la mort de deux militaires et de 19 militants indépendantistes. « Les Calédoniens ont une dette imprescriptible à l’égard de cet homme d’Etat », a également indiqué le député UDI.
Un homme encore attaché à la Nouvelle-Calédonie
Thierry Santa, président du Congrès, a lui salué un homme « créatif et pragmatique », qui « avait su impulser une solution statutaire calédonienne originale et unique dans la République ». Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, Thierry Lataste, a souligné l’attachement que Michel Rocard avait conservé pour ce territoire. « Il m’a téléphoné il y a quelques semaines quand j’ai été nommé haut-commissaire pour me faire part à nouveau de son intérêt pour ce dossier, pour le devenir de la Nouvelle-Calédonie. C’est un sujet dont il n’a jamais décroché », a-t-il déclaré sur la radio RRB.
Président de la province Sud, Philippe Michel a rendu hommage à « cet homme d’État, cet humaniste de grande culture », qui « a joué un rôle de tout premier plan dans l’histoire récente de la Nouvelle-Calédonie. »
Le parti Les Républicains a affirmé dans un communiqué que « sa vision, sa sagesse et sa ténacité (nous) engagent, à bâtir ensemble pour la Nouvelle-Calédonie, un nouveau contrat de solidarité au sein de la République française. » « Les accords de Matignon sont un des plus beaux souvenirs de ma vie politique », avait déclaré Michel Rocard dans une interview à Télérama en 2013.



Philippe MICHEL  Président de la province Sud
Quelques jours après le 28ème anniversaire de la signature des Accords de Matignon, celui qui en fut à l’initiative disparaît.
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris ce dimanche 3 juillet, le décès de Michel Rocard.
Cet homme d’État, cet humaniste de grande culture, a joué un rôle de tout premier plan dans l’histoire récente de la Nouvelle-Calédonie, et nous devons saluer aujourd’hui l’intelligence de son action.
C’est sous son autorité amicale, mais déterminée, que Jacques Lafleur et Jean-Marie Tjibaou ont signé les Accords de Matignon, et c’est lui qui, à la tête du gouvernement de la France de 1988 à 1991, a assuré le succès de leur mise en oeuvre. Le monde entier a reconnu l’importance des Accords de Matignon, en ce qu’ils ont ramené la paix en Nouvelle-Calédonie et l’ont placée sur le chemin du progrès et du développement, dont nous bénéficions toujours aujourd’hui.
Nous devons également à Michel Rocard d’avoir, jusqu’à la fin de sa vie, posé un regard affectueux, vigilant et lucide sur l’évolution de la Nouvelle-Calédonie, dont il se sentait proche. Ses commentaires ont nourri la réflexion des partis politiques calédoniens engagés aujourd’hui dans les discussions sur la sortie de l’accord de Nouméa.
Les élus de la province Sud se joignent à moi, pour présenter à la famille et aux proches de Michel Rocard leurs plus sincères condoléances.
Président de la province Sud
Philippe MICHEL


USOENC

DECES DE MICHEL ROCARD
L’annonce du décès de Michel ROCARD, ancien premier ministre est une triste nouvelle pour l’USOENC.
C’était un homme d’état et de réforme, droit, sincère, un démocrate, un progressiste. Il a incarné l’esprit de dialogue et le sens des responsabilités.
Nous retiendrons de son action, parmi tant d’autres, la création de la CSG, le RMI et sa médiation pour la Nouvelle-Calédonie par la signature des Accords de Matignon-Oudinot et cette poignée de main historique entre Jean-Marie TJIBAOU et Jacques LAFLEUR.
L’USOENC n’oubliera pas le débat sur la sortie de l’Accord de Nouméa au Palais de l’Iéna en novembre 2014 avec Michel ROCARD, Laurent BERGER, Didier GUENANT-JEANSON.
La Nouvelle-Calédonie perd une conscience et une voix forte. L’USOENC s’incline avec respect et tristesse devant un grand homme qui a fait honneur par ses mots et par ses réalisations.





Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune