Connectez-vous

Mont-Dore : La clinique de l’électroménager

Vendredi 14 Août 2015

Installée sur la ZI de la Coulée, la famille Pasqualini donne une seconde vie aux appareils électroménagers, tout en formant les jeunes qui s’installent à leur compte.




 
C’est une première sur le territoire et en Outre- Mer, la Ville du Mont-Dore met en place les cadets de la police, un dispositif qui permet à des jeunes volontaires d’intégrer la Police Municipale.
 
Depuis 2009, Alain Pasqualini et son épouse Florence ont installé leur atelier de réparation d’appareils électroménagers sur la zone industrielle de La Coulée. Après avoir répondu à un cahier des charges strict, ils reçoivent de la province Sud, début 2014, l’agrément d’opérateur de démantèlement des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E). Ainsi, ils collectent, réparent et reconditionnent les machines à laver, réfrigérateurs, congélateurs, lave-vaisselle, sèche-linge et micro-ondes à partir de pièces d’occasion.
 
« Deux fois par semaine, nous collectons les anciens appareils électroménagers que les magasins récupèrent chez leurs clients lorsqu’ils livrent les appareils neufs, explique Alain Pasqualini. Une fois à l’atelier, on passe au démantèlement. Par exemple, sur une machine à laver, le verre des hublots part chez Recy’verre à Ducos, la partie ferraille, les moteurs et fils électriques vont chez EMC et les blocs de béton, qui donnent du poids à la machine, sont réutilisés pour créer des chapes. Quant aux pièces qui peuvent être récupérées, elles servent à réparer d’autres machines. L’objectif étant de recycler un maximum sur place plutôt que d’exporter. »
 
Pour boucler ce cercle vertueux, le couple, rejoint depuis un an par leur fils Enguerrand, souhaite former des jeunes patrons. « Nous formons actuellement un jeune homme d’Ouvéa qui a créé son entreprise, Recyclerie JR, et compte retourner à Ouvéa lorsqu’il sera devenu autonome, même si nous continuerons à lui assurer un appui technique en cas de besoin. »




Archives des Communes