Connectez-vous

Manuel Walls sera en Nouvelle-Calédonie du 29 avril au 2 mai.

Jeudi 7 Avril 2016

Manuel Walls a été un proche collaborateur de Michel Rocard et pour cette raison il connait bien le dossier calédoniens et ses enjeux. Depuis qu'il a repris le dossier Calédonien en main on a d'ailleurs pu constater que l'Etat était de nouveau à la manoeuvre au grand réconfort de l'ensemble de la classe politique et des calédoniens qui demandent toujours "plus d'Etat" comme l'avait diagnostiqué avec intelligence un certain récent et apprécié Haussaire.
Il sera donc très attendu et sans doute porté par l'image positive de Michel Rocard et par son propre charisme d'homme d'Etat, moderne et humain.
Il saura sans doute répondre à l'inquiétude des calédoniens et particulièrement à celle des acteurs du Nickel et surtout des salariés de la SLN.



"La Nouvelle-Calédonie arrive à un moment décisif de son histoire" a-t-il déclaré à l'Assemblée au Député Philippe Gomès et a appelé "tous les mouvements politiques" néo-calédoniens à se "hisser à la hauteur des enjeux" pour qu'ils préfèrent "les discussions politiques, au bon sens du terme (...) aux polémiques médiatiques".
Concernant le dossier du nickel, "il convient que tous les acteurs soutiennent les opérateurs de ce secteur afin de sauvegarder les investissements et surtout l'emploi", a-t-il dit, suite aux rumeurs qui ont agité la Bourse de Paris concernant une éventuelle recapitalisation d'Eramet par l'ETAT, maison mère de la SLN. "Le nickel ce n'est pas uniquement des investissements et de l'emploi, c'est d'une certaine manière une partie également de l'identité de votre territoire, son avenir", a-il déclaré M. Valls.




Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune