Connectez-vous

MRC : "Une promesse irréaliste de CE : baisser les prix de 10% avec la TGC".

Jeudi 24 Mars 2016

​La réforme de la TGC vise à sortir d'une fiscalité douanière d'économie de comptoir pour passer à une fiscalité plus agile, plus moderne, de type TVA comme dans tous les pays développés.



MRC : "Une promesse irréaliste de CE : baisser les prix de 10% avec la TGC".
Mais il faut arrêter de promettre des choses impossibles. Une réforme fiscale à rendement équivalent ne peut pas faire baisser les prix par magie. Elle produira ses effets bénéfiques à terme, grâce à une meilleure efficacité des circuits économiques et plus de concurrence dans l'importation.

La seule façon pour le Gouvernement Germain et CE de faire baisser les prix de 10%, c'est de forcer les entreprises à perdre de la marge, et à les mettre en difficulté et les forcer à supprimer des emplois.

Il faut réussir la réforme de la TGC en évitant un choc inflationniste et en garantissant le rendement fiscal car nos finances sont exsangues.

Mais annoncer une baisse de 10% des prix est démagogique et irréaliste. La logique électorale ne doit pas dénaturer l'esprit de la réforme fiscale.







Travaux sur l'avenir institutionnel. L'UCF exclue de façon arbitraire et inique. 
Le comité des signataires d'octobre 2014 avait validé la présence de "toutes les forces politiques du Congrès".


Dans un communiqué Calédonie Ensemble a contesté la légitimité des élus de l'UCF (MRC et MPC) à participer aux travaux sur l'avenir institutionnel en donnant une lecture mensongère de la règle acceptée par le Comité des signataires d'Octobre 2014 pour les travaux sur l'Avenir Institutionnel.



Le Relevé de conclusion du Comité des signataires de Octobre 2014 indique très exactement ce qui suit :



" AVENIR INSTITUTIONNEL

M. Thomas DEGOS, Directeur général des outre-mer a présenté au comité des signataires une synthèse du rapport rédigé par MM. COURTIAL et MÉLIN-SOUCRAMANIEN.

Dans la perspective de la préparation de la consultation prévue par l’Accord de Nouméa, les membres du comité des signataires en ont débattu et ont convenu de poursuivre en Nouvelle Calédoniele travail de réflexion, en s’appuyant sur les thèmes mentionnés au point 5 de l’Accord de Nouméa (transfert des compétences régaliennes, transformation de la citoyenneté en nationalité, statut international) dans le respect des convictions de chacun.

Sur proposition du Premier ministre, les partenaires se sont accordés sur l’intérêt qu’il y a à mettre en place trois groupes de travail, présidés par le Haut-commissaire et composés de ****toutes les forces politiques représentées au Congrès **** destinés à approfondir la réflexion sur ces trois thèmes. Le Premier ministre a proposé d’y associer les signataires."

Le texte était donc clair : "Toutes les forces politiques représentées au Congrès", pas les seuls groupes. (MRC)

Lien vers le relevé de conclusions officiel

 




Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune