Connectez-vous

Les impacts de la pêche et du réchauffement climatique sur les écosystèmes marins

Mardi 26 Juillet 2016

Conférence DÉCOUVERTES le mardi 26 Juillet 2016 à 18h
Auditorium IRD


Par Daniel PAULY, l’Université de Colombie Britannique, à Vancouver au Canada
Après la deuxième guerre mondiale, l’effort de pêche a augmenté de façon drastique, surtout au cours des années
60. Dans les années 70, plusieurs effondrements des populations dus à cette surpêche ont commencé à peser sur la
tendance des captures au niveau mondial. Ce phénomène de surpêche s’est intensifié au cours des deux décennies
suivantes, avec un déclin des captures de plus en plus marqué. En réponse, les pays industrialisés de l’hémisphère
nord ont déplacé leurs efforts de pêche vers des eaux plus profondes, mais aussi plus au sud, c’est-à-dire vers celles
des pays en voie de développement et jusqu’en Antarctique.



Les impacts de la pêche et du réchauffement climatique sur les écosystèmes marins

Actuellement, dans la seconde décennie du 21ème siècle, cette expansion spatiale de la pêche est terminée. Les captures
réelles au niveau mondial, bien plus élevées que les captures officielles, ont été maximales à la fin des années
80, mais elles diminuent rapidement. Cependant, les dommages collatéraux causés par la pêche industrielle sur les
écosystèmes marins et leur biodiversité continuent de s’intensifier.
Plusieurs facteurs empêchent le public de prendre conscience de l’ampleur de cette crise dans les pays développés, où
les importations de produits de la mer en provenance de pays en voie de développement augmentent constamment.
Il est également souvent considéré à tort que l’aquaculture peut remplacer la pêche. Dans certains pays comme les
États-Unis, les stocks de poissons sont en train de se reconstituer, mais ailleurs, l’inaptitude à prendre des mesures
pour régler ces problèmes est regrettable. En effet, les effets du réchauffement climatique (diminution de la productivité
des eaux tropicales, perturbations généralisées dans les hautes latitudes) se font de plus en plus ressentir, ce qui
ne manquera pas d’affecter les pêcheries et le commerce des produits de la mer au niveau mondial.

Source IRD



Environnement | Les videos | Les archives