Connectez-vous

"Les enjeux économiques et stratégiques des collectivités de l'Outre-mer Français du Pacifique"

Mercredi 5 Novembre 2014

Conférence : "Les enjeux économiques et stratégiques des collectivités de l'Outre-mer Français du Pacifique" le 5 novembre 2014 à 16h00 à Paris.
Dans le cadre de cette conférence organisée par l’Association des CCI d’Outre-mer, la FEDOM et en partenariat avec nos organisations patronales, sous le haut patronage de Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale ;



"Les enjeux économiques et stratégiques des collectivités de l'Outre-mer Français du Pacifique"
le MEDEF-NC présentera aux députés et sénateurs, la partie sur le maintien du dispositif de l’aide fiscale à l’investissement pour les Collectivités d’Outre-mer (que sont la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et la Polynésie). 2 films réalisés pour l'occasion seront diffusés et une plaquette leur sera remise. Elle présente les trois collectivités d'outre-mer  qui sont au cœur du pacifique, donne leur situation économique "des économies diversifiées et sensibles aux aléas", explique les flux financiers : "les apports indispensables aux collectivités du Pacifique", parle des perspectives "les COM du Pacifique, un océan de potentialités" et conclu sur l'atout que représente le Pacifique.

DEPECHE AFP : Les collectivités du Pacifique s'inquiètent de la défiscalisation après 2017 - LE 04/11 A 14:14

Les représentants économiques de Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française ont exprimé mardi à Paris leur inquiétude sur le sort de la défiscalisation après 2017, alors que certains projets de développement dépassent cette date.

"La défiscalisation est sanctuarisée jusqu'en 2017, or de gros dossiers qui pourraient voir le jour en sont dépendants", a déclaré André Desplat, président de l'Association des Chambres de Commerce et d'Industrie des Outre-mer (ACCIOM), lors d'une conférence de presse.

A titre d'exemple, le président du Medef de Polynésie, Olivier Kressmann, a cité le processus de renouvellement de la flotte de la compagnie aérienne Air Tahiti Nui, "dans lequel la défiscalisation est très importante mais assurée jusqu'en 2017 alors que des commandes d'avions courent jusqu'en 2019".

"Elle est primordiale pour nos collectivités", a renchéri le co-président du Medef de Nouvelle-Calédonie, Dominique Lefeivre, faisant valoir que les grands projets industriels comme les usines de nickel ou le pôle médical dans la banlieue de Nouméa avaient eu besoin de cette disposition fiscale pour émerger.

"Nous sommes aujourd'hui dans une utilisation raisonnée des deniers publics, nous ne sommes pas des paradis fiscaux", a ajouté M. Lefeivre, mettant en avant les réformes fiscales mises en oeuvre aussi bien en Polynésie que sur le Caillou.

"Il faut continuer de défendre la défiscalisation, il faut que l'on soit fixé au-delà de 2017", a estimé Jean-Pierre Philibert, président de la Fédération des entreprises d'outre-mer (Fedom), à l'adresse des pouvoirs publics.

Il a rappelé qu'en vertu de leur autonomie fiscale les trois collectivités du Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Wallis et Futuna) n'avaient droit à aucun des crédits d'impôt actuels (CICE, recherche, innovation, transition énergétique).

Outre le défiscalisation, la Fedom se bat pour obtenir une péréquation des tarifs de l'énergie "qui sont 2,5 fois plus cher que dans l'Hexagone
 

Vous pouvez les consulter à partir du 5/11 sur cette page : http://www.cci.nc/conferencecom2014

Et sur cette page le suivi des retombées médiatiques : http://www.medef.nc/espace-infos/mediatheque/interviews/850-valorisation-de-la-nouvelle-caledonie-aupres-de-l-assemblee-nationale-a-paris


FLG/Medef



Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie